• Université du Temps Libre

    de Saint-Brieuc

     

    La Culture pour Tous

  • Infos Flash

    Nous vous invitons à consulter fréquemment ce site internet mis à jour régulièrement.

    Forum des Associations

    7 septembre 2019

    de 9h à 17h30

    à la Salle Steredenn,

    9 rue Pierre de Coubertin

    à Ploufragan

    Rentrée 2019/2020

    lundi 30 septembre 2019

    Anglais

    Les cours auront lieu dorénavant

    au Centre Saint-Jouan

    12 rue Gustave Eiffel

    à Saint-Brieuc

    (parking)

  • Nous connaitre

    Vous allez découvrir ce qu'est l'Université du Temps Libre de Saint-Brieuc et les activités qu'elle propose.

    L'appellation d'Université est à prendre dans la plénitude de sa signification : notre Association s'intéresse à tous les sujets, elle est ouverte à tous sans condition d'âge ou de diplôme, et est liée au monde universitaire par son appartenance à l'U.T.L. de Bretagne qui regroupe 48 U.T.L. locales avec 28 000 adhérents, dans les 4 départements bretons.

     

    Téléchargez la carte des 48 U.T.L. locales affiliées à l'U.T.L. de Bretagne en cliquant ici

     

    L'UTL de Bretagne a établi une convention entre les différentes Universités (Université de Rennes I, Université de Rennes II, Université de Bretagne Occidentale -UBO-, Université de Bretagne Sud -UBS-) et Grandes Écoles de Bretagne (École des Hautes Études en Santé Publique de Rennes -EHESP-, École Normale Supérieure de Cachan Bretagne - ENS-, Agro Campus Ouest) dont les présidents et directeurs en sont membres de droit. Ce lien est une garantie de qualité, mais le charme de l'U.T.L, tient au caractère désintéressé de la démarche des adhérents, qui ne cherchent dans leur approche de la culture aucune promotion ou amélioration de carrière. C'est le plaisir pur d'enrichir ses connaissances, de continuer ses activités dans un esprit d'ouverture, propre à satisfaire ses curiosités intellectuelles. Ce contact permanent avec toutes les formes du savoir est important pour maintenir l'esprit en éveil, pour s'associer au plus près de l'évolution de la Société. Continuer à s'informer, à discuter de grandes questions, c'est continuer à vivre pleinement, à la recherche d'un épanouissement personnel et c'est l'objectif de notre UTL.

    Nous proposons un programme de conférences, élaboré par une Commission, programme aussi éclectique que possible, assuré par des conférenciers hautement qualifiés, mais connaissant la diversité de leurs auditeurs et de leurs attentes.

    Nous vous proposons aussi de nombreux cours (langues, histoire, histoire de l'art, du cinéma, des religions, de la musique, philosophie, littérature, informatique, atelier photo) et un atelier de lecture Histoire et Patrimoine.

    Enfin, nous organisons des sorties à thème culturel, d'une journée ou demi-journée et des voyages de plusieurs jours. Ces sorties, comme nos conférences, sont élaborées en Commission.

    Une UTL, c'est donc du savoir mais aussi du lien social fort entre les adhérents.

     

    Au 31 mai 2019, l'UTL de Saint-Brieuc compte 709 adhérents.

    Conférences et Débats

    L'actualité en débat, l'histoire revisitée

    Les conférences suivent un cycle hebdomadaire et portent sur des sujets divers. Elles sont données par des conférenciers qualifiés et ont lieu au Cinéma le Club 6.

    Cours

    Redécouvrir le cinéma, apprendre une nouvelle langue...

    Cours dispensés : Littérature, Histoire, Histoire de l’Art, Histoire de la Musique, Histoire des Religions, Informatique, Atelier Photo, Philosophie, Cinéma, Langues (anglais, espagnol, italien,) avec 4 à 5 niveaux.

    ATELIER HISTOIRE ET PATRIMOINE

    Depuis sa création en 2007, sous la responsabilité de Joseph LEGOFF, l'Atelier Histoire et Patrimoine a traité deux thèmes : "L'histoire de la santé dans les Côtes du Nord (1750-1950)" ainsi que "L'émergence et l'essor du Tourisme dans les Côtes du Nord aux 19 ème et 20 ème siècles". Un troisième thème de recherches a été proposé depuis 2014 : "Les activités industrielles, artisanales et maritimes dans les côtes d'Armor du 18 ème siècle à nos jours".

    (voir l'onglet "contributions atelier Histoire et Patrimoine")

    En 2018/2019, l'Atelier de recherche Histoire et Patrimoine est devenu à titre expérimental "Atelier de lecture Histoire et Patrimoine".

    En 2019/2020, sous la responsabilité d'Alain LOZAC'H, l'Atelier alternera des mini-conférences préparées par certains des membres autour d'un livre, d'un historien ou d'un évènement marquant de notre pays ou de la Bretagne, et des travaux de recherches.

    Voyages et sorties

    Connaitre notre région et découvrir de nouvelles destinations

    Dernières sorties : La Touraine, Pont-Aven, Pontivy, Le Cairn de Barnenez et le château de Kerjean, la Vallée des Saints à Carnöet, Bayeux et Arromanches, Oberthur à Rennes, Saumur...

    Dernier voyage : La Pologne

    Prochains voyages : La Crète en octobre 2019

    L'Autriche en octobre 2020

  • L'UTL : un peu d'histoire...

     

    1985

     

    En janvier 1985, à Saint-Brieuc, un groupe de réflexion installé dans les locaux de l'UDAF, animé par Maître Raoul POUPARD et composé de 18 bénévoles (dont Mmes CAGNIARD-AVRIL et CHEVRIER, Mlle LE CONNIAT, le Docteur et Mme ENIEL...) se propose de créer une Université du 3ème Âge, section locale de l'Association des Universités du 3ème Âge de Bretagne ( U3A ), créée 10 ans plus tôt.

     

    Téléchargez l'article du Télégramme du 10/05/1985

    en cliquant sur ce lien

     

    Précisons que la 1ère Université du 3ème Âge en France s’était créée à Toulouse en 1973.

    Les liens de l’U3A Bretagne, devenue plus tard UTL Bretagne, avec les Universités d’enseignement sont étroits puisqu’elle continuera jusqu’en 2016 à être présidée successivement par un Président d’Université (Rennes 1, Rennes 2, UBO, UBS) ou un directeur de Grande École (EN Santé, ENS Cachan, etc…), ce lien garantissant la qualité des prestations offertes aux adhérents.

     

    L’agrément est accepté par l’U3A de Bretagne le 17 mai 1985 et la séance inaugurale à Saint-Brieuc, le 5 octobre 1985, ouvre donc la 1ère année universitaire.

    Maître POUPARD rappelle à cette occasion, que cette université s’adresse avant tout, à ceux qui disposent de temps libre et plus particulièrement aux retraités, elle accueille sans barrière de diplôme ou d’âge, tous ceux qui ont le désir de se cultiver, d’apprendre et de connaitre.

    La section locale de Saint-Brieuc s'installe gracieusement dans les locaux du Crédit Agricole, place du champ de mars à Saint-Brieuc et s'organise alors autour d’une équipe de travail dont le Président est Maître POUPARD, Mme CHEVRIER, la Secrétaire, Mlle LE CONNIAT, la trésorière.

    Au programme, sont proposés des conférences hebdomadaires, des cours réguliers d’histoire de l’art, de chinois, d’italien, d’informatique, des cours mensuels de littérature ainsi que des voyages et des sorties culturelles.

     

    Téléchargez la séance inaugurale du 05/10/1985 Ouest France

    en cliquant sur ce lien

    Téléchargez la séance inaugurale du 05/10/1985 Le Télégramme

    en cliquant sur ce lien

    Téléchargez la liste des conférences proposées pour l'année 1985

    en cliquant sur ce lien

     

    1986-1996

     

    Au bout d’un an d’activités, l’U3A de Saint-Brieuc a déjà rejoint le peloton de tête des villes bretonnes, elle compte 257 adhérents, dont les ¾ sont des femmes, les actifs représentent 1/5 du total et 60 % des adhérents habitent Saint-Brieuc ou l’agglomération briochine.

     

    Téléchargez l'article du Ouest France "pas de vieillesse pour la matière grise" en cliquant sur ce lien

     

    En 1986-1987, la section locale de Saint-Brieuc répond au souhait de l’Antenne régionale en lançant des groupes de recherches, notamment sur l’étude nationale des relais de poste en France, qui donnera lieu à une publication.

     

    Téléchargez l'article du Ouest France du 08/09/1986

    en cliquant sur ce lien

    Téléchargez l'article du Télégramme du 12/11/1988

    en cliquant sur ce lien

     

    Le nombre des adhérents s’accroit d’année en année, et dix ans après sa création, la section de Saint-Brieuc compte 598 adhérents.

     

    Maître POUPARD en assurera la présidence pendant 11 ans.

     

    1997-2017

     

    Mr Bernard RIOU, conservateur national des hypothèques, lui succèdera en 1997 jusqu’en 2005.

     

    Disposer de locaux adaptés, représente une préoccupation constante pour les responsables. La salle du CMB où se tiennent les conférences depuis de nombreuses années, outre qu’elle s’avère parfois d’une capacité d’accueil insuffisante (les adhérents « s’entassent », certains debout, d’autres assis par terre), s’est trouvée indisponible en raison des normes de sécurité.

    C’est donc à l’année universitaire 1999-2000, que le président Bernard RIOU signe un protocole d’accord avec le représentant du cinéma le club 6 à Saint-Brieuc, pour la location hebdomadaire de la salle 1.

     

    En février 1999, Mme Annick LE CHANU, professeur agrégée de lettres classiques, devient vice-présidente de la section locale de Saint-Brieuc.

     

    Le 20 mars 2000, la section universitaire de Saint-Brieuc, ainsi que 9 autres sections rattachées à l’U3A de Bretagne, se constituent en association du type loi de 1901. Celle de Saint-Brieuc prendra l’appellation de l’Université du Temps Libre de Saint-Brieuc (UTL).

     

    Téléchargez la parution au Journal Officiel le 15/04/2000

    en cliquant sur ce lien

     

    L’UTL reste liée au monde universitaire par son appartenance à l’U.T.L. de Bretagne. Cette relation confère la valeur universitaire à ses travaux et activités. Elle reste cependant autonome dans son organisation et son fonctionnement, fixés par des statuts déposés en préfecture.

     

    Téléchargez les statuts de l'UTL du 14/03/2000 en cliquant sur ce lien

    Téléchargez le règlement intérieur du 23/01/2001 en cliquant sur ce lien

     

    En 2001, l'UTL compte alors 675 adhérents (dont la moyenne d’âge est 68 ans, on compte un homme pour 3 femmes, 60 % sont briochins).

    En décembre 2005, Mme Annick LE CHANU est élue présidente de l’U.T.L. en remplacement de M. Riou, démissionnaire.

    Elle présidera son 1er conseil d'administration le 11/01/2006.

    En 2006, le Crédit agricole souhaitant retrouver l’usage de ses locaux, l’U.T.L. déménage et s’installe en novembre en location rue Du Guesclin à Saint-Brieuc, son siège actuel.

    La Mairie de Saint-Brieuc met alors gracieusement à disposition de l’U.T.L, le lycée Curie ainsi qu’une salle à l’ORB.

    2007, c’est l’année de la création de l’atelier « Histoire et Patrimoine », réunissant quelques adhérents dont l’activité s’est matérialisée par l’édition d’un livre sur « l’histoire de la santé dans les côtes du Nord 1750-1950 ».

    En 2008, le collège Le Braz accepte d’accueillir gracieusement certains des cours dans ce lieu idéal par sa situation au centre-ville et par sa capacité d’accueil. En 2013, le lycée Renan offre de mettre son amphithéâtre gracieusement à disposition des adhérents du tout nouveau cours de Cinéma.

     

    Au fil des années, l’U.T.L de Saint-Brieuc est devenue un facteur important du rayonnement de Saint-Brieuc et participe activement à la diffusion de la Culture.

    Elle a élargi ses offres de cours et en propose actuellement 11 ainsi que deux Ateliers, un Atelier de recherches sur l'Histoire et le Patrimoine locaux et un Atelier Photo.

    La progression du nombre de ses adhérents s’est poursuivie au cours des années, avec un léger tassement depuis 3 ans.

    L’UTL comptait au 31/05/2017, 630 adhérents.

    Leur profil ne s’est guère modifié : les femmes représentent plus de 70 % de l’effectif ; la moitié du total a plus de 70 ans et 42 % se situe dans la tranche d’âge des 60 à 69 ans ; les moins de 60% ne sont évalués qu’à 2 % ; la grande majorité provient de Saint-Brieuc ou de son agglomération.

     

    En 32 ans d’existence, 3 présidents se sont succédé à l’UTL de Saint-Brieuc.

    De nouveaux adhérents viennent renforcer les rangs de ceux qui nombreux, manifestent leur fidélité en renouvelant leur adhésion chaque année.

     

    Téléchargez le témoignage d'un fidèle de l'UTL de Saint-Brieuc en cliquant ici

     

    Depuis 2016, le Président de l’U.T.L Bretagne est élu parmi les 48 U.T.L locales bretonnes, il s’agit de Mr Gérard Pauchet, président de l’UTL de Concarneau, cependant, les Présidents des Universités restent membres de droit du Conseil d’Administration.

     

    L'année 2017-2018 voit l'effectif augmenter significativement avec l'arrivée de nombreux nouveaux adhérents.

  • Le Conseil d'Administration

    L'UTL est administrée par un conseil d'administration entièrement composé de personnes bénévoles adhérentes à l'Association. Le conseil d'administration est renouvelable par tiers chaque année, il élit annuellement un Bureau chargé de la mise en oeuvre des décisions et du fonctionnement de l'UTL.

     

    Le Bureau : - Annick LE CHANU, présidente (Trégueux) - Maryvonne BALLAY, vice-présidente (Yffiniac) - Michèle MICHEL, secrétaire (Saint-Brieuc) - Elisabeth LECLERC, secrétaire adjointe (Plérin) - Jean-Michel KOKEL, trésorier (Étables) - Jocelyne MACÉ, trésorière adjointe (Ploufragan) - Monique RAPHAËL (Saint-Brieuc) - Odile RAULT (Saint-Brieuc).

     

     

    Les Membres : Yvette ALLARD (Saint-Brieuc), Marie-Lise BELVÈZE (Pordic), André DUMONT (Plérin), Alain FALEUR (Pordic), Jacques GUENGANT (Plérin), Francis JACQUEMIN (Pordic), Nicole KERLEAU (Pommeret), Marie-France LE JOLU (Trégueux), Alain LE MÉHAUTÉ (Plérin), Alain LOZAC'H (Ploufragan), Liliane MARTIN (Saint-Brieuc), Olivier NOUEL (Saint-Brieuc).

    Annick 

    LE CHANU

    Présidente

    Maryvonne BALLAY

    Vice-présidente

    Michèle 

    MICHEL

    Secrétaire

    Elisabeth LECLERC

    Secrétaire adjointe

    en charge du site internet

    Jean-Michel

    KOKEL

    Trésorier

    Jocelyne

    MACÉ

    Trésorière adjointe

    Monique RAPHAEL

    En charge  des voyages et sorties

    Odile 

    RAULT

    Autre membre

  • Les cours et les ateliers 2019-2020

    Apprendre pour comprendre son temps

    Anglais

    Les cours sont assurés par Jill WALKER

    au Centre Saint-Jouan (salle n° 10), 12 rue Gustave Eiffel à Saint-Brieuc (parking possible)

    Téléchargez le plan ici

     

    Ils ont lieu les : lundi, mardi et vendredi

    Faux débutant : le lundi de 14h à 15h30--- Tarif : 125 €

    Élémentaire : le lundi de 15h30 à 17h --- Tarif : 125 €

    Intermédiaire (1): les mardi et vendredi de 8h30 à 9h30 --- Tarif : 135 €

    Intermédiaire (2): les mardi et vendredi de 9h30 à 10h30 --- Tarif : 135 €

    Confirmé: les mardi et vendredi de 10h30 à 11h30 --- Tarif : 135 €

    1er cours le lundi 30 septembre 2019

    Italien

    Les cours sont assurés par Stella GOÏ :

    à l'UTL 1, place Du Guesclin à Saint-Brieuc

     

    Ils ont lieu les : lundi, mardi et jeudi

    Niveau débutant (sur pré inscription) : le jeudi de 9h45 à 11h ---Tarif : 120 €

    Niveau intermédiaire 1 : le jeudi de 11h à 12h15 --- Tarif : 120 €

    Niveau intermédiaire 2 : le mardi de 11h15 à 12h30 --- Tarif : 120 €

    Niveau confirmé 1 : le lundi de 14h à 15h15 --- Tarif : 120 € (ce cours est complet)

    Niveau confirmé 2 : le mardi de 10h à 11h15 --- Tarif : 120 €

    1er cours le lundi 30 septembre 2019

    Espagnol

    Les cours sont assurés par Victoria RICHARD et Anne-Emmanuelle GUILLAUME

    à l'UTL 1, place Du Guesclin à Saint-Brieuc.

     

    Cours de Victoria RICHARD (nouvelle enseignante d'origine péruvienne)

    Niveau vrai débutant : le lundi de 15h45 à 17h --- Tarif : 120 €

    Niveau intermédiaire : le vendredi de 10h30 à 12h ---Tarif : 125 €

    Niveau avancé : le vendredi de 9h à 10h30 ---Tarif : 125 €

    1er cours le lundi 30 septembre 2019

     

    Cours de Anne-Emmanuelle GUILLAUME :

    Niveau supérieur : le mercredi de 14h30 à 16h --- Tarif : 125 €

    1er cours le mercredi 2 octobre 2019

    Histoire

    Les 8 cours sont assurés par Mélanie VERGNIAUD

    au Collège Le Braz (salle polyvalente), 46 rue du 71ème RI à Saint-Brieuc

     

    Ils ont lieu le : mercredi de 10h à 11h30 --- Tarif : 55 €

    les 9 octobre 2019, 20 novembre 2019, 18 décembre 2019, 22 janvier 2020, 5 février 2020,

    11 mars 2020, 25 mars 2020, 8 avril 2020

    1er cours : 9 octobre 2019

     

    • Révolution Française, suite et fin 1793-1799 :

    L’exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793, scelle définitivement la rupture avec l’Ancien Régime, tout en marquant la radicalisation e la jeune République.

    De la terreur au coup d’état du 18 Brumaire an VIII, nous étudierons les apports et les limites de ces dernières années révolutionnaires.

    • Iliade et Odyssée, voyage au cœur d’une civilisation antique

    L’Iliade est le récit de la guerre de Troie. L’Odyssée raconte le retour d’Ulysse à Ithaque...Ces 2 poèmes parmi les plus célèbres depuis l’antiquité ne sont pas uniquement récits de batailles et de voyages épiques, ils sont aussi le reflet d’une civilisation. Mais laquelle ? « Homère » y décrit-il un monde mycénien fait de rois et de palais ou un monde qui « lui » serait contemporain ? Que pouvons-nous deviner, à la lecture de ces vers, des valeurs et des aspects de la civilisation grecque ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous tenterons de répondre dans ce cours.

     

    Téléchargez le programme en cliquant ici

    Histoire de l'Art

    Les 12 séances sont assurées par Sonia de PUINEUF :

    au Collège Le Braz (salle polyvalente), 46 rue du 71ème RI à Saint-Brieuc

    Elles ont lieu le : lundi après-midi (horaires variables en fonction de l'arrivée des trains) --- Tarif : 90 €

    les 30 septembre 2019, 14 octobre 2019, 4 novembre 2019, 18 novembre 2019, 2 décembre 2019,

    16 décembre 2019, 6 janvier 2020, 20 janvier 2020, 3 février 2020, 2 mars 2020, 16 mars 2020, 30 mars 2020.

    1er cours le lundi 30 septembre 2019 (14h50 à 16h50)

     

    1 . Thème “L’Art des Jardins”

     

    L’Homme a toujours façonné la Nature. Au fil des siècles, à son besoin de transformer le paysage pour des raisons pratiques (agriculture, édification des villes, construction des routes) s’est greffée la motivation esthétique.

    L’art des jar­dins est né, nourri par la poésie, la peinture, la sculpture et l’architecture, donnant lui-même naissance à l’horticulture. Ces liens étroits que les artistes jardiniers tissaient avec la création des ateliers seront examinés dans ce cycle de conférences qui se veut une vraie invitation à la promenade à travers le temps, par les sentiers sinueux de l’histoire, éclatants de couleurs et de parfums fleuris...

    • 30/09/2019 (14h50 à 16h50) :  Autour du jardin médiéval
    • 14/10/2019 :  Le jardin de la renaissance et l’étrange jardin maniériste
    • 04/11/2019 :  Le baroque et le classicisme : le jardin au Grand Siècle
    • 18/11/2019 :  Des Lumières aux Romantiques : le jardin au XVIIIème siècle
    • 02/12/2019 :  L’invention du parc urbain au XIXème siècle
    • 16/12/2019 :  Les métamorphoses du jardin au XXème siècle

    Une sortie “art et jardins” pourra être proposée au printemps (en avril-mai) :

    visite du Musée Mathurin Méheut (qui doit ouvrir au printemps 2020) et des jardins dans la région (Kerdalo en particulier)

     

    2. Thème “France-Allemagne : de la Belle Époque aux Années Folles”

     

    Ce cycle d’ateliers permet de regarder de près les développements de l’art moderne en France et en Allemagne avant et après la Première Guerre Mondiale. Paris est alors une ville qui attire tous les regards et les nouveaux styles artistiques qui y naissent (fauvisme, cubisme, orphisme…) inspirent les artistes outre-Rhin dans divers foyers. Mais si l’expressionnisme doit beaucoup à l’art français, le dadaïsme berlinois s’en détache déjà. Pendant que les surréalistes rêvent leur capitale, les artistes allemands modernes s’impliquent concrètement dans la transformation de la société en créant le Bauhaus. Mais la fin des années vingt signe le retour à l’ordre qui préfigure la sombre décennie suivante…

    • 06/01/2020 : Les artistes du Bateau-Lavoir 
    • 20/01/2020 : Die Brücke et le Cavalier Bleu : les artistes expressionnistes entre Dresde et Munich
    • 03/02/2020 : Le Club Dada à Berlin 
    • 02/03/2020 : La bohème de Montparnasse 
    • 16/03/2020 : Le Bauhaus : de Weimar à Dessau
    • 30/03/2020 : Le Retour à l’ordre

    Téléchargez le programme en cliquant ici

    Histoire de la Musique

    Les 8 séances sont assurées par Guillaume KOSMICKI 

    au Collège Le Braz (salle polyvalente), 46 rue du 71ème RI à Saint-Brieuc

            

    Elles ont lieu le : vendredi de 14h30 à 16h30 --- Tarif : 70 €

    les 4 octobre 2019, 18 octobre 2019, 8 novembre 2019, 10 janvier 2020, 24 janvier 2020, 7 février 2020,

    6 mars 2020, 29 mai 2020.

    1er cours le vendredi 4 octobre 2019

     

    La Musique Moderne (1890-1945)

     

    La musique du XXe siècle semble souvent difficile d’accès. Cet atelier repose sur de nombreuses écoutes commentées et propose avec simplicité et clarté, sans jargonnage, d’en comprendre les enjeux. Il se penche sur la première période, dite « moderne » (1890-1945). À la lumière de l’histoire des hommes, des arts et des sociétés, chaque langage musical est analysé et replacé dans son contexte. Au début du siècle, le langage musical occidental est arrivé à un point de non-retour en franchissant des frontières toujours plus lointaines, ouvertes par les musiciens romantiques novateurs et aventureux, dont le dernier Liszt et Mahler présentent l’étape la plus extrême. Les compositeurs doivent alors inventer de nouvelles grammaires pour continuer d’avancer. Plusieurs solutions sont proposées : l’impressionnisme (Debussy, Ravel, Fauré), l’atonalité et le dodécaphonisme (Schoenberg, Berg, Webern), le travail sur les folklores (Bartók, Stravinski). Certains compositeurs trouvent quant à eux leur inspiration en renouant avec des modèles anciens, donnant naissance au néo-classicisme (Ravel, Stravinski, le Groupe des Six avec Poulenc et Milhaud). D’autres enfin cherchent individuellement des voies originales (Ives, Varese).

    Les événements historiques d’ampleur que traverse la période (Première guerre mondiale, Années folles, montée du nazisme et du fascisme) ne manquent pas d’influer sur les œuvres.

     

    Téléchargez le programme en cliquant ici

    Histoire du cinéma

    Les 6 séances sont assurées par Nicolas CÉBILE 

    au Lycée Renan (amphithéâtre Mona Ozouf), 2 boulevard Hérault à Saint-Brieuc

    Elles ont lieu le : jeudi de 14h30 à 16h30 --- Tarif : 60 €


    DATES : 17 octobre 2019, 21 novembre 2019, 19 décembre 2019, 16 janvier 2020, 13 février 2020, 19 mars 2020 .

    1er cours le jeudi 17 octobre 2019

     

    17 octobre 2019 : Claude Sautet

    Une visite vers un des maîtres vénérés du cinéma français, nous étudierons particulièrement ces thèmes de prédilection (l’amitié…), sa direction de comédiens, la narration et son souci de lisibilité.

     

    21 novembre 2019 : Ernst Lubitsch 

    « Dans le gruyère Lubitsch, chaque trou est génial » François Truffaut

    Le Dieu de la comédie qui était aussi un Prince Dixit Truffaut, le bonheur de voir un être d’exception à l’œuvre dans une carrière avec des choix artistiques et humains qui n’ont pas pris une ride.

     

    19 décembre 2019 : La Nuit du Chasseur

    Le chef-d'œuvre unique d’un débutant l'acteur Charles Laughton, une esthétique aussi puissante que la musique de Schuman. Un film mêlant le conte et la réalité avec une cohérence implacable.

    Robert Mitchum devient ici une légende.

     

    16 janvier 2020 : In the Mood for Love

    Un film d’atmosphère, moite et sensuel ou chaque détail vestimentaire, chaque accessoire, chaque coiffure peut compter pour caractériser, déchiffrer le présent. Une musique magistrale de Galasso, le ton velouté du crooner Nat King Cole nous accompagne dans cette histoire d’adultère dans le Hong-Kong des années 60. Un film parfait à l’image de son interprétation (Tony Leung et Maggie Cheung), de sa photo envoûtante et de son montage.

     

    13 février 2020 : Yi-Yi

    Un film taïwanais du regretté Edward Yang. Un film qui résume en 3 heures les aléas d’une vie à hauteur d’homme avec une distance émotionnelle pudique. Une confrontation à nos peurs (les premières fois notamment). Sous couvert de parler de travail, d’industrie, on parle évidemment d’amour et de nos grands choix dans la vie, même lorsque cela nous déchire, même lorsque l’on n’en prend pas.

     

    19 mars 2020 : Le Montage au cinéma

    On va parler de montage non linéaire, parallèle, split screen... de Chaplin à Dziga Vertov, d’Egoyan à Resnais, de Chris Marker à Nolan, nous explorerons les différentes facettes du montage.


    Téléchargez le programme en cliquant ici

    Littérature

    Les 8 cours sont assurés par Annick LE CHANU 

    au Centre Curie, 4 rue Félix Le Dantec à Saint-Brieuc (salle mutualisée C 1.5 située au 1er étage du bâtiment C)

    Téléchargez le plan des salles du Centre Curie ici

     

    Ils ont lieu le : jeudi de 9h30 à 11h30 --- Tarif : 60 €
    les 3 octobre 2019, 7 novembre 2019, 5 décembre 2019, 9 janvier 2020, 6 février 2020, 5 mars 2020,

    2 avril 2020, 7 mai 2020

    1er cours le jeudi 3 octobre 2019

     

    L’Évolution du Théâtre à travers les siècles

    •  03/10/19 -  Antiquité - Eschyle : « Les sept contre Thèbes » (467 av.JC)
    •  07/11/19 - Moyen-Âge - « Aucassin et Nicolette » (XIIIème siècle)
    •  05/12/19 - XVIIème siècle - Corneille : « L'Illusion comique » (1636
    •  09/01/20 - XVIIIème siècle - Marivaux : « La double inconstance » (1723)
    •  06/02/20 - XIXème siècle - Alfred de Musset : « Lorenzaccio » (1834)
    •  05/03/20 - XIXème siècle - Henri Becque : « Les corbeaux » (1882)
    •  02/04/20 - XXème siècle - Paul Claudel : « L'otage » (1909)
    •  07/05/20 - XXème siècle - Samuel Beckett : « Oh les beaux jours » (1961)

    Téléchargez le programme en cliquant ici

    Histoire des Religions

    Les 8 cours sont assurés par Yohann ABIVEN (nouveau professeur, docteur en Théologie, Directeur de l'Abbaye de Saint-Jacut)

    au Collège Le Braz (salle polyvalente), 46 rue du 71ème RI à Saint-Brieuc

    Ils ont lieu le : vendredi de 10 h à 12 h --- Tarif : 60 €
    les 4 octobre 2019, 15 novembre 2019, 13 décembre 2019, 17 janvier 2020, 14 février 2020, 13 mars 2020,

    10 avril 2020, 15 mai 2020

    1er cours le vendredi 4 octobre 2019

     

    CONNAITRE ET COMPRENDRE LE FAIT RELIGIEUX

    Les controverses autour de “la laïcité à la française”
      
    L’État moderne et libéral se prétend “neutre” vis-à-vis de toutes les croyances et toutes les religions. L’est-il tant qu’on se l’imagine et pourquoi ? Neutre, ou diront certains, “laïc". L’État se présente ainsi, en théorie du moins, comme le gardien d’une séparation, celle du politique et du religieux. Pour autant, l’ÉTat n’a jamais véritablement fabriqué de frontière imperméable entre ces deux ordres de réalité. Jusqu'à présent, il n’a pas non plus institué une fois pour toutes une méthode infaillible visant à garantir cette séparation. Tout se passe, ou s’est passé, au contraire, comme si notre “laïcité à la française” avait admis plusieurs régimes, plusieurs techniques d’organisation afin de réguler, juridiquement, les rapports entre les pouvoirs publics et les cultes. Ces problématiques successives continuent néanmoins d’inspirer encore certains pans, et non des moindres, de notre droit contemporain.


    Pour le comprendre, il y aura matière à examiner, dans l’histoire longue, les raisons puis les différentes manières de procéder pour séparer le politique du religieux, toutes inspirées par une dialectique du contrôle et de la bienveillance vis-à-vis de grandes traditions religieuses, tantôt adversaires, tantôt complices, eu égard aux orientations politiques des gouvernements comme à l’air philosophique ou les nécessités du temps.
     
    Les différentes interventions consisteront dans un premier temps à détailler les ambitions ponctuées de grandes étapes législatives jusqu'à notre présent laïc régulé par la loi de 1905 et ses démembrements spécialisés, puis à démontrer, au travers en particulier de la jurisprudence, la polysémie d’un roc légal et réglementaire que les magistrats, comme les acteurs de terrain, ont devoir d’interpréter pour, au fond, l’adapter à nos univers pluralistes, désinstitutionnalisés, désenchantés et multiconfessionnels.
     
    Téléchargez le programme en cliquant ici

    Philosophie

    Les 12 cours sont assurés par Sébastien MADOUAS 

    au Centre Curie, 4 rue Félix Le Dantec à Saint-Brieuc (salle mutualisée C 1.5, située au 1er étage du bâtiment C)

    Téléchargez le plan des salles du Centre Curie ici

     

    Ils ont lieu le : jeudi de 17h15 à 19h15 --- Tarif : 90 €

    les 3 octobre 2019, 10 octobre 2019, 7 novembre 2019, 28 novembre 2019, 12 décembre 2019, 9 janvier 2020,

    30 janvier 2020, 6 février 2020, 12 mars 2020, 9 avril 2020 ou 14 mai ( à définir à la rentrée), 7 mai 2020,

    28 mai 2020

    1er cours : le jeudi 3 octobre 2019

     

    Introduction à la métaphysique

     

    Nous envisagerons la métaphysique comme la tentative de dire la vérité ultime sur le monde, sur ce qu’il y a.

    Dans un premier temps, nous nous attacherons à ses origines grecques (Platon, Aristote) en évoquant rapidement ses prolongements médiévaux.

    Dans un second temps, le cours abordera le champ de la métaphysique spéciale qui porte sur l’âme, le monde et Dieu. Nous partirons d’une lecture des Méditations métaphysiques de Descartes ce qui permettra d’aborder certaines questions centrales jusque dans leurs prolongements contemporains : les preuves de l’existence de Dieu, le problème corps/esprit. Nous nous attarderons également sur l’œuvre de Leibniz afin d’explorer le « labyrinthe de la liberté et du déterminisme ».

    Dans un troisième temps nous examinerons quelques critiques classiques de la métaphysique (Kant, Cercle de Vienne, Nietzsche).

    Dans un dernier temps enfin nous nous attacherons à certains développements de la métaphysique contemporaine qui connait un renouveau remarquable (le temps, l’identité personnelle).

     

    Téléchargez le programme et la bibliographie conseillée en cliquant ici

    Ateliers Informatiques

    Les ateliers sont assurés​ par Alain FALEUR et Jean-François LENCAUCHEZ  

    à l'U.T. L. 1, place Du Guesclin à Saint-Brieuc

    Ils ont lieu chaque mardi de 9h30 à 11h30

     

    Plusieurs ateliers vous sont proposés en 2019/2020.

    • un atelier "Musique - enregistrements" (nouveauté)
    • un atelier "Rangement - mise en ordre de l'ordinateur"
    • un atelier "Classement photos - diaporama"
    • un atelier "Création d'objets informatiques"
    • un atelier "Bureautique 1- traitement de texte"
    • un atelier "Bureautique 2 - initiation au tableur"
    • un atelier "Bien naviguer sur internet - gestion de la messagerie"
    Nous souhaitons recueillir vos choix et vos souhaits avant de vous proposer des dates précises pour ces ateliers.
    Vous pouvez télécharger le document en cliquant ici et nous le retourner complété par courrier ou par mail.
     
    Téléchargez le programme en cliquant ici

    Atelier Histoire et Patrimoine

    Responsable : Alain LOZAC'H

    Pour la saison 2019-2020, l'Atelier Histoire et Patrimoine alternera des mini conférences préparées par certains des membres autour d'un livre, d'un historien ou d'un événement qui a marqué notre pays ou la Bretagne, et des travaux de recherches.
     
    Plusieurs membres se consacreront aux Combattants Volontaires de la Résistance des Côtes du Nord, mais d'autres thématiques peuvent être retenues en fonction des centres d'intérêt des participant(e)s.
     
    Il est prévu une réunion par mois, en général le mercredi de 10 à 12 h 00 au Collège Le Braz d'octobre à mai.
     
    L'Atelier est limité à une quinzaine de personnes motivées par l'histoire. Il est gratuit.

     

    Dates : 16 octobre 2019, 13 novembre 2019, 11 décembre 2019, 29 janvier 2020, 4 mars 2020, 1er avril 2020,

    6 mai 2020
     

    Téléchargez ici

    Atelier Photo

    Cet Atelier Photo, qui est soumis à une pré inscription, est animé par André BOUET, photographe professionnel.

     

    8 séances pour acquérir des bases à la réalisation de meilleures photos

     

    La définition en 3 mots de ce cours est : VOIR-ACQUÉRIR-COMMUNIQUER-

    VOIR : apprendre à regarder, à cadrer et à magnifier son sujet par une démarche plus assurée de sa pratique photographique

    ACQUÉRIR : enregistrer l’image, y apporter des améliorations et corrections, effectuer des sélections, classer et archiver avec méthode.

    COMMUNIQUER : partager ses images avec sa famille, ses amis, sur le web. Imprimer, envoyer par mail.

    Quelques points qui seront abordés :

    Histoire de la Photographie : quels sont les besoins et les attentes qui ont amené l’homme à l’invention de la photographie ? Depuis la découverte d’Aristote sur la propagation de la lumière jusqu’au capteur photo de notre smartphone, il existe de nombreux points communs.

    L’appareil photo : les principes de base composant un appareil, longueur focale, sensibilité d’une pellicule ou d’un capteur, le taux de compression, les différents formats d’enregistrement.

    Taille et définition d’une image : comment s’y retrouver entre les différents éléments que sont la résolution, la taille du capteur, le taux de compression, les différents formats d’enregistrement.

    Composition et cadrage en photographie : les règles de la composition, comment acquérir un regard de photographe envers les paysages, les êtres qui nous entourent, soigner le point de vue, figer l’instant, donner un sens à ses images, raconter une histoire, susciter une émotion.

    Magnifier une image : comment rendre intéressant un sujet parfois banal en appliquant différentes règles, pratiquer les

    « contraires ».

    La couleur : qu’est-ce-que la balance des blancs, la température de couleurs, oser la saturation ?

    Retouches : simples et amélioration des niveaux, des courbes.

    Partager et classer ses images : savoir organiser, cataloguer, trier, annoter et sélectionner ses photos, les sauvegarder, les imprimer, les envoyer par mail, les partager avec ses proches ou sur les réseaux sociaux.

    Prix : 60 euros

    Dates : 2 octobre 2019, 6 novembre 2019, 4 décembre 2019, 8 janvier 2020, 12 février 2020,

    18 mars 2020, 29 avril 2020, 27 mai 2020.

    Les séances ont lieu au Centre Saint Jouan, 12 rue Gustave Eiffel à Saint-Brieuc (parking)

    Téléchargez le plan du centre Saint Jouan ici

     

    Téléchargez le programme ici

  • Publication Atelier Histoire et Patrimoine

     

    Le Mot de la Présidente

    L’Atelier Histoire et Patrimoine effectue des recherches depuis trois ans sur le thème :

    « Les activités industrielles, artisanales et maritimes en Côtes d’Armor du 18è siècle à nos jours ».

    Les adhérents proposent à ceux qui s’intéressent à l’histoire locale un aperçu de leurs travaux.

    Pour la première fois la synthèse de ces travaux fait l’objet d’une publication en « ligne ».

    Les contributions s’ordonnent en trois ensembles :

    - Recherches sur l’industrie et les ressources du sous- sol.

    - Activités artisanales et entreprises familiales.

    - Vie maritime : ports, constructions navales, ressources de la mer.

    Un format d’une moyenne de 7 pages par adhérent a été retenu pour faciliter la mise en page informatique comprenant à la fois des textes et des documents.

    Ces recherches ont été conduites en bénéficiant des sources offertes par les Archives Départementales des Côtes d’Armor et aussi par les Archives municipales de Saint-Brieuc ainsi que par d’autres sources plus locales.

    Que tous les services concernés en soient remerciés !

    Chaque document publié mentionne le service d’archives qui a fourni la source.

    Toutes ces recherches ont été coordonnées avec une grande compétence par Joseph Legoff, sans lequel cette publication n'aurait pu être menée à son terme. L'UTL tient donc à l'en remercier chaleureusement.

    Les contributeurs adressent leurs remerciements à Elisabeth Leclerc, en charge du site internet de l'UTL, qui a assuré cette publication en ligne.

     

    ACTIVITÉS INDUSTRIELLES

    - Contribution d'Anne-Marie HOUÉE :

    "Site industriel du Vaublanc "Plemet" : Des forges à l'usine de kaolin"

    Téléchargez ici

    - Contribution de Bernard DAVOINE et de Jean-Luc SALGUES de GENIES :

    "Les carrières de grès rose Fréhel"

    Téléchargez ici

     

    ACTIVITÉS ARTISANALES ET ENTREPRISES FAMILIALES

    - Contribution de Jean-Luc STRUGAREK :

    "Un menuisier de village : Gilles CHENU, sieur du Bourg, Plurien"

    Téléchargez ici

    - Contribution d'Annick MEVELLEC :

    "Une entreprise familiale d'imprimerie : Les Guyon"

    Téléchargez ici

    - Contribution d'Annie CASEYNE :

    "Evolution du commerce et de l'artisanat, du XVIIIe siècle à nos jours, autour de la cathédrale"

    Téléchargez ici

     

    ACTIVITÉS MARITIMES

    - Contribution de Joseph LEGOFF :

    "Le Port du Légué du 18 ème siècle à nos jours"

    Téléchargez ici

    - Contribution d'Eric JOUFFE :

    "Exploitation et utilisation des algues à partir du 18 ème siècle"

    Téléchargez ici

    - Contribution de Marie-Lise BELVÈZE :
    " Petit aperçu des chantiers de construction navale dans les Côtes du Nord au XIX ème et début XXe siècle"
    Téléchargez ici

     

  • Les conférences 2019-2020

    Les conférences ont lieu le mardi à 14h30, au cinéma le Club 6, 40 Bld Clémenceau à Saint-Brieuc. Pour des raisons de sécurité, l'accès à la salle se fait dans la limite des places disponibles et priorité est donnée aux membres de l'UTL de Saint-Brieuc, munis de leur carte.

    L'entrée dans la salle du Club 6 ne pourra pas avoir lieu après 14 h 30.

     

    Vous pouvez nous communiquer votre appréciation sur le cycle de conférences de l'année, et nous faire part de vos attentes, en téléchargeant le questionnaire (version pdf ; version word) et en le retournant complété à l'UTL par courrier ou par mail.

     

    Téléchargez le programme des 27 conférences 2019-2020 en cliquant ici

     

    Téléchargez les archives en cliquant sur ces liens :

     2018-2019, 2017-2018, 2016-2017, 2015-2016, 2014-2015, 2013-2014

    1er octobre 2019

    M. Olivier NOUEL-amateur éclairé-

    « Tintin et la géopolitique »

    Les 4 premiers albums dessinés par HERGÉ sont des bandes dessinées « amusantes ». Au moment de l’écriture du

    « Lotus bleu », son amitié avec un étudiant chinois va lui faire connaitre les réalités des difficiles relations sino-japonaises qu’il décrira dans l’album d’une façon inhabituelle pour un occidental, au point que l’ambassadeur du Japon s’en plaindra auprès du gouvernement belge !

    Dans l’album suivant « L’oreille cassée », il évoque la terrible guerre entre le Paraguay et la Bolivie puis « Le sceptre d’Ottokar », l’Anschluss par un dictateur nommé MUSSLER, qui évoque Le Dictateur de Chaplin. L’album suivant « Au pays de l’or noir » parle des guerres du Moyen-Orient... Mais est interrompu jusqu’en 1949 du fait de la vraie guerre.

    Il évoquera la guerre froide dans « Objectif lune » et « L’affaire tournesol », de nouveau le Moyen Orient dans « Coke en STOCK ».

    Le dernier album de TINTIN, « Tintin et les Picaros » est un retour raté en Amérique du Sud...

    L’esprit n’y est plus.

    8 octobre 2019

    Mme Nicole LUCAS-agrégée et docteure en Histoire-

    « Aliénor d’Aquitaine, reine moderne au Moyen-Âge »

    Deux fois reine en France et en Angleterre, mère de trois rois, Aliénor, femme hors du commun, a rompu à plusieurs reprises avec les traditions, par exemple dans l’exercice du pouvoir ou de la guerre : elle participe aux croisades. Séductrice, mécène, aventureuse et habile politique, elle reste à la fois un modèle et une inspiratrice, au-delà de son époque

    15 octobre 2019

    M. Jacques LE GOFF-professeur émérite des Universités (Droit public) -

    « L’humour, une chose sérieuse »

    L’humour fait débat. Le comique, le satirique, la bouffonnerie, le sarcasme relèvent-ils de cette catégorie ? Les amuseurs publics, les « humoristes » qui s’en réclament et l’identifient à une manifestation de liberté d’expression ne commettent-ils pas une usurpation ? Car l’humour ne fait pas nécessairement rire. Il lui suffit de faire sourire et c’est déjà beaucoup.

    Mais au fond, qu’est-ce que cet humour, respiration de l’existence aussi indispensable à l’équilibre que bienvenue par le charme qu’elle introduit dans les relations sociales ? De quoi parle-t-on, au juste ?

    Et pourquoi cette disposition naturelle, chez la plupart, à « humaniser » ?

    Et si l’humour était aussi une chose sérieuse, un art de vivre ?

    5 novembre 2019

    M. Alain BOULAIRE-agrégé et docteur d’État en histoire-

    « Monsieur de Lapérouse »

    En août 1785 Monsieur de Lapérouse quitte Brest sur deux navires l’Astrolabe et la Boussole dont les équipages sont composés pour trois quarts de Bretons. Après un début prometteur, l’expédition scientifique voulue par Louis XVI tourne mal en Alaska et dans les îles Samoa avant de disparaitre définitivement. Déjà très médiatisée au XVIIIème siècle, l’expédition va connaitre un regain d’intérêt avec les découvertes successives qui ont tenté d’éclairer l’énigme de cette disparition.

    12 novembre 2019

    M. Charles FRANKEL-géologue, enseignant la science des impacts aux États-Unis, écrivain-

    « La mort des dinosaures : un impact venu du ciel »

    La disparition des dinosaures, il y a 66 millions d’années, est longtemps restée un mystère.

    Non seulement les grands reptiles, mais près de 75% de toutes les espèces de l'époque, sur terre et dans les mers, ont été exterminées lors d'une crise écologique particulièrement grave.

    Œuvrant à la manière de véritables détectives, les géologues ont collectionné les indices et remonté la piste du meurtrier jusqu'au Mexique, où ils ont découvert un cratère de 200 kms de diamètre, creusé par l'impact d'un astéroïde.

    La déflagration est estimée à 5 milliards de fois la bombe d'Hiroshima, et ses retombées ont embrasé nombre de forêts, tout comme elle ont durablement perturbé l'atmosphère, avec un dégazage instantané d'énormes quantités de gaz carbonique et de dioxyde de soufre. Poussière et suie ont bloqué la lumière du jour et une nuit sans fin a donné un coup d'arrêt à la photosynthèse, entraînant l'effondrement de la chaîne alimentaire tout entière.

    Aujourd'hui de nombreux détails restent à préciser, mais le concept de catastrophes venues du ciel s'est imposé aux chercheurs et à l'opinion publique. En guise de conclusion, nous évaluons les risques d'impact qui pèsent sur notre civilisation et comment écarter le danger.

    19 novembre 2019

    Mme Sonia de PUINEUF-docteure en histoire de l’art, diplômée de l'École du Louvre, chargée de cours à l'UBO-

    « Rotterdam, architecture et urbanisme d’une ville portuaire moderne »

    Rotterdam, ville portuaire qui n’a cessé de gagner en importance au cours de l’Histoire, a accédé au statut de la métropole moderne avant d’être violemment détruite par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Se relevant des cendres, tel un Phénix, elle est devenue l’objet d’expérimentation urbanistique très réussie. Les plus grands urbanistes et architectes des dernières décennies ont laissé leur empreinte dans la nouvelle Rotterdam qui allie avec bonheur le fonctionnel et le symbolique, entre la terre et la mer.

    26 novembre 2019

    M. Pascal VATINEL-écrivain, conférencier spécialiste de la chine-

    « Secrets et légendes de la Grande Muraille »

    Classée par l’Unesco sur la liste des grands sites nationaux et historiques, la Grande Muraille de chine est une des « merveilles du monde » et attire plus de 15 millions de visiteurs chaque année.

    Elle est l’ouvrage de tous les superlatifs : sa taille, la durée de sa construction, sa longévité…et aussi le nombre d’ouvriers sacrifiés pour elle.

    Pourtant subsistent de nombreuses questions dont quelques réponses nous sont connues depuis peu, faisant envoler certaines légendes mais mettant à jour de nouvelles réalités sur le génie chinois.

    3 décembre 2019

    Docteur Serge HANNOUN-chirurgien hospitalier retraité, membre d’associations culturelles judéo-chrétiennes-

    « Sacrées synagogues... »

    « Ils Me feront un sanctuaire et Je demeurerai parmi eux » (Exode 23,8).

    Institution religieuse centrale du judaïsme, lieu sacré, la synagogue associe tradition et modernité. Tradition, car la structure de la synagogue, construction au service de la liturgie, rappelle le Temple de Salomon. Modernité, car les édifices se sont adaptés aux évolutions architecturales. Aborder l’histoire des synagogues, c’est revisiter l’histoire des juifs dans le temps et dans l’espace. Après avoir rappelé les origines de ce lieu de culte juif retrouvé aux quatre coins du Monde et son lien avec le Temple de Jérusalem, nous vous convions à une visite de l’intérieur de cet espace et à en comprendre les références symboliques, avant d’en montrer par quelques exemples les évolutions architecturales au cours des siècles.

    10 décembre 2019

    Mme Isabelle LE BOULANGER-docteure en histoire contemporaine-

    « Les Bretonnes dans la Résistance organisée (1940-1944) »

    Les dossiers de combattants volontaires de la Résistance mettent en lumière des centaines de Bretonnes qui ont servi avec dévouement la Résistance organisée. Pourtant, à cette période, elles n'étaient pas encore des citoyennes, le droit de vote n'ayant été accordé aux femmes qu'en 1944.

    L’étude de ces dossiers permet d’analyser les spécificités de leur engagement clandestin.

    Singularités et ressemblances surgissent de ces parcours de femmes demeurés pour la plupart anonymes et qui ont œuvré dans la Résistance sans avoir commis d'actes particulièrement héroïques, sauf exception.

    Alors que rien ne les prédestine à jouer un rôle actif dans la clandestinité, elles s'engagent le plus souvent dans le sillage de leur père, de leur mari ou de leur frère. Une fois leur décision prise, elles assument toutes les conséquences de leurs actes clandestins. La répression qu'elles ont subie a-t-elle été plus clémente que celle subie par les hommes ?

    17 décembre 2019

    M. Guillaume KOSMICKI-enseignant, conférencier en musicologie-

    « Jacques Offenbach ou les turpitudes du Second Empire (1819-1880)

    A la même époque que Wagner dont nous a parlé le conférencier l’an dernier, Jacques Offenbach, vedette du Second Empire, triomphe devant un public dont une partie admire aussi Wagner, mais dont d’autres apprécient surtout le côté divertissant. Musique entraînante et joyeuse -pour un public souvent acquis d’avance-

    La musique d’Offenbach, toujours appréciée aujourd'hui, comme le sont toujours aussi les opéras de Wagner, est bien un témoignage de cette société, avide de divertissements et heureuse de se montrer au théâtre.

    7 janvier 2020

    Mme Arlette ROUDAUT-professeure agrégée d’Histoire-

    « Trop forts ces Normands, l’expansion normande du XIème au XIIIème siècle »

    Une population indo européenne germanique des pays du Nord, actuellement Norvège, suède, Danemark, assaille les côtes européennes dès le 8 ème siècle. On les appelle les Vikings, les Varègues, les Rus...Ils sèment la terreur par les pillages et les razzias. Mais ils sont aussi commerçants et explorateurs.

    Ils trafiquent sur les fleuves entre la Mer Baltique et la Mer Noire. L'empereur de Byzance reconnaît leur vigueur et leur courage et les utilise comme garde prétorienne.

    Mais quand on leur donne la vallée de la Basse-Seine, ces hommes du Nord, les Normands, deviennent de bons agriculteurs. cette Normandie prospère leur sert de tête de pont pour la conquête de l'Europe, l'Angleterre d'abord puis par les chemins de pèlerinages, l'Italie du Sud et la Sicile, en attendant par le biais des Croisades, l'Asie Mineure et les côtes d'Afrique du Nord. Partout où ils règnent, ils font preuve d'efficacité et de pragmatisme.

    On pose la question de l'héritage des Ducs et Rois Normands qui ont gouverné magistralement l'Italie du Sud et la Sicile du XI au XIIIe siècles. Comment les descendants des Vikings envahisseurs brutaux et cruels ont pu devenir en deux siècles des souverains raffinés et créer une civilisation intégrant les apports de l'Orient et de l'Occident à tous les niveaux techniques, politiques, culturels ?

    D'ailleurs les palais et les églises sont encore là pour témoigner de cette splendeur qui a rayonné pendant tout le

    XII ème siècle quand le roi de Sicile était plus fort que le roi de France.

    Les Siciliens vivent avec cet héritage à travers des symboles, des images, des fêtes, mais n'en sont pas toujours conscients.

    14 janvier 2020

    M. Luc CORLOUER-auteur et conférencier-

    « Les Bretons dans la construction du métropolitain de Paris »

    La trace des Bretons à Paris est prouvée dès le Moyen-Âge, mais c’est avec la Révolution Industrielle et l’avènement du chemin de fer que l’immigration commence, dès la moitié du XIXème siècle. Le Breton est taillable et corvéable à merci. Employé à des tâches ingrates, il ne rechigne jamais, on le retrouve fort des halles, manœuvre, chiffonnier, cocher. Quelquefois il arrive à dénicher un poste d’ouvrier spécialisé.

    Le travail ne manque pas, mais il est mal payé. En 1898, le « métropolitain urbain parisien » est déclaré d’utilité publique. Une dernière bartaille est remportée par la municipalité : le métro ne sortira pas de la capitale. Le chantier est confié à Fulgence Bienvenue, originaire d’Uzel dans les côtes du Nord.

    Dès la fin 1898, les premiers coups de pioche sont portés. La ligne 1 partire de la Porte Maillot jusqu'à Vincennes, elle traversera Paris d'Ouest en Est. Fulgence Bienvenüe fera recruter dans les campagnes bretonnes et les registres d'embauche de la compagnie Nord-Sud en juin 1908 font apparaître combien les Bretons étaient nombreux sur le chantier.

    Cette conférence est liée au roman "La Tourmente Kenavo", elle permettra de découvrir outre les travaux gigantesques du métro, la vie dure des émigrés bretons du début du XXème siècle.

    21 janvier 2020

    Monsieur Afif DAHER-docteur d’État en droit privé-

    « Le Liban dans la tourmente du Moyen-Orient »

    La question que se posent beaucoup d'observateurs et de Français est de savoir s'il existe un lien entre l'histoire et la géographie du Liban d'une part et les allégeances des partis et communautés libanais aux puissances régionales et internationales, depuis la création du Liban moderne par le mandataire français, d'autre part.

    Pour y répondre, Afif Daher propose d'évoquer quatre dimensions de la crise permanente que vit le Liban.

    Ces dimensions expliquent, du moins partiellement, ces allégeances et par conséquent, le rejaillissement systématique des évènements des pays voisins sur la scène libanaise. Elles permettent de mieux cerner les difficultés qu'éprouve le Liban à rester neutre et à poursuivre sa reconstruction et la consolidation de sa cohésion sociale et de sa démocratie fragiles.

    • La première dimension est relative à la situation géographique du Liban
    • La deuxième a trait à la mosaïque communautaire du Liban contemporain
    • La troisième dimension concerne la nature hybride de son régime politique
    • La quatrième dimension est l'impact sur le Liban des conflits qui secouent la région depuis le partage de la Palestine et la création de l'État d'Israël, en passant par la défaite militaire des Arabes face à Israël, par la guerre civile libanaise qui a duré environ 17 ans, par l'avènement de la République Islamique d'Iran, par les deux guerres du Golfe, jusqu'à la proclamation puis la défaite supposée de l'État islamique en Irak et en Syrie, connu sous l'acronyme de DAECH.

    28 janvier 2020

    M. Alain LOZAC’H- Ingénieur en chef territorial (ER), auteur d’ouvrages historiques-

    « Ports et phares de Bretagne Nord »

    Cette conférence a pour objet de relater l’aménagement du littoral breton par les hommes du 18ème siècle à nos jours. Cette longue histoire décrira comment les ports de la Manche ont été créés parfois dans des sites pas toujours les plus accessibles, comment les infrastructures (quais, bassins à flots) ont été adaptées aux évolutions en matière de pêche, de commerce maritime, puis pour la plaisance. Et pour éviter des naufrages, faciliter la navigation, le balisage des côtes a été réalisé à partir de 1825, puis viendront les sémaphores, les stations de sauvetage en mer.

    Richement illustrée, cette conférence nous plongera dans le patrimoine maritime breton.

    4 février 2020

    M. Olivier MACAUX-docteur ès lettres modernes-

    « Le Théâtre de Tchekhov »

    C’est avec la représentation d’Ivanov en 1887 qu’Anton Tchekhov acquiert son statut de dramaturge.

    A travers l’évocation de ce personnage désabusé et velléitaire, le héros tchekhovien apparaît déjà dans toute sa complexité, oscillant entre le ridicule et l’émotion.

    L'art théâtral de Tchekhov se révèle dans le basculement incessant entre comédie et tragédie.

    Nous aborderons les débuts de Tchekhov, les pièces en un acte (de L’Ours aux Méfaits du tabac) et bien sûr, la tétralogie de la maturité qui comprend La Mouette (1896), Oncle Vania (1897), Les Trois Sœurs (1901) et La Cerisaie (1904) en tentant de montrer les ressorts de cet art dramatique si subtil : l’imbrication d’un tragique existentiel et d’un tragique social, une expression lyrique associée à une profonde intériorisation psychologique et l’originalité de la forme dramatique, déjouant les codes scéniques traditionnels.

    11 février 2020

    Mme Madeleine LÉGER-retraitée de l’Éducation Nationale-

    « Sweet Mister Shakespeare »

    Personnage énigmatique et controversé. Autour de Shakespeare, les cartes ont été tellement brouillées, que l’on a même douté de son existence. Son époque, sa vie étaient instables, complexes, étranges, mais son œuvre littéraire est abondante. Comédies, tragédies : tout le spectacle du monde est présenté à nos yeux.

    Et avec quel talent ! Nous avons été nourris du génie de Shakespeare. Pour toujours.

    3 mars 2020

    M. Jean VASSORT-agrégé d’histoire, docteur d’Etat, professeur honoraire de Khâgne et d’hypokhâgne-

    « Le jardin et le pouvoir en France depuis le Moyen-Âge »

    Dès le Moyen-Âge apparaissent en France des jardins aristocratiques ou royaux, qui sont liés à un pouvoir, social ou politique : il en existe à Paris au palais de la Cité sous Philippe Le Bel, au Louvre et à l'hôtel Saint-Pol sous Charles V, d'autres s'observent dans l'espace bourguignon et flamand-notamment à Hesdin- à la fin du XIIIe siècle.

    Le rôle de tels jardins ne cesse de grandir jusqu'au XVIIe siècle, pour aboutir au jardin à la française, dont Le Nôtre achève après beaucoup d'autres de mettre au point la formule, à Vaux-le-Vicomte et à Versailles. Destinés à manifester une autorité, ces jardins doivent éblouir et impressionner, par leur taille comme par la beauté de ce qui y est présenté. Associés à la résidence du maître, qu'ils mettent en valeur, cadres de réceptions, de fêtes et de spectacles, ils servent le pouvoir plus subtilement encore par leurs formes, qui s'imposent à la nature en y introduisant un ordre que manifestent de vastes perspectives, et qui est la matérialisation de celui qu'entend voir régner son maitre au sein de la société, ou de ses États. Passé le XVIIe siècle, ces traits s'estompent, quand s'affirme la vogue du jardin à l'anglaise, ou anglo-chinois, triomphante après 1760. A l'ordre rationnel du jardin à la française se substituent des cheminements librement ouverts au spectateur, cependant qu'en apparence au moins, la nature reprend ses droits. La Révolution prolongera ces tendances en négligeant les parcs et les jardins pour organiser ses fêtes.

    Depuis, la fonction politique des jardins a beaucoup reculé, et les paysagistes contemporains, en exprimant dans leurs oeuvres leur sensibilité, sont attentifs surtout à rencontrer celle de leurs contemporains. Il reste que la relation au pouvoir a constitué pendant plusieurs siècles une composante importante de l'organisation des jardins, et que d'importantes traces en sont perceptibles dans les jardins actuels.

    10 mars 2020

    M. Jean-Marc GRENÈCHE-physicien, chercheur-

    « Nanosciences et Nanotechnologies : un défi sociétal ? »

    Les nanosciences et leurs applications à travers les nanotechnologies s’inscrivent dans des préoccupations sociétales en raison des divers questionnements quant à leur impact quotidien. Après une approche historique conduisant à la connaissance de la matière à une échelle intime, nous illustrerons à partir de différents exemples comment les nanomatériaux ont permis des développements importants dans les 50 dernières années mais ont aussi suscité de nombreuses questions d’éthique.

    17 mars 2020

    Mme Jacqueline DUROC-docteure en histoire de l’art, auteure de livres d’art-

    « Le tourisme balnéaire en peinture : plages et bains de mer »

    Avec la vogue des bains de mer, les élégantes séjournent à Deauville, Trouville, Honfleur...

    Les artistes immortalisent leurs silhouettes raffinées ; le peintre Eugène Boudin devient l’un des meilleurs spécialistes des scènes de plages. Les longues robes sont alors très couvrantes, mais pas très adaptées à la vie au grand air. Puis, certaines femmes osent des tenues plus « sportives ».

    Les artistes peignent des scènes de plage en Normandie, en Bretagne et sur la côte d’Azur.

    24 mars 2020

    M. Hussam HINDI-enseignant de cinéma à l’université de Rennes-

    « Initiation au cinéma japonais »

    Il a fallu attendre le début des années 50 et la présentation à Venise et à Cannes de plusieurs films de grande valeur pour assister à la véritable reconnaissance du cinéma japonais. En 1951, Akira Kurosawa remportait, à Venise, le lion d’or avec « Rashomon » tandis que Kenji Mizoguchi se voyait décerner, le lion d’argent pour trois de ses films : « La Vie d’O-Haru, femme galante » (en 1952), « les contes de la lune vague après la pluie » (en 1953) et ‘L’Intendant Sansho » (en 1954). Teinosuke Kinagusa remportait la Palme d’Or à Cannes en 1954 avec « La Porte de l’enfer » (sorti en 1953). En présence de telles œuvres, l’Occident réalisait qu’il lui fallait désormais compter avec le cinéma japonais. Aujourd’hui, et après le triomphe à Cannes de « une affaire de famille », toute la planète cinéma se tourne vers le Japon.

    Cette conférence alimentée par des extraits de films et des anecdotes, fera le point sur les grandes dates et les réalisateurs incontournables qui ont fait la renommée de ce cinéma.

    31 mars 2020

    Docteur Claude BEUSCART-ex chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Yves-le Foll-

    « Faut-il avoir peur des nouvelles maladies (Zika, Chikungunya, Ébola...) ?

    Entre 2015 et 2016, une épidémie de Chikungunya va frapper l’île de la Réunion en deux phases, c’est à cette occasion que la France métropolitaine va faire connaissance avec cette famille de virus transmis par les moustiques (les arbovirus). D’autres épidémies vont suivre (Zika, dengue), eux aussi transmis par des insectes dont le devenu célèbre

    « moustique tigre ». Les modifications et dérèglements climatiques favorisent la dissémination de ces moustiques aux zones tempérées du globe. Le moustique tigre est apparu pour la première fois en France métropolitaine en 2015 et a envahi progressivement tout le sud-est du pays. Des virus comme Ebola ou l’hépatite E représentent d’autres menaces sur la santé publique. Que faut-il penser de ces nouveaux virus et peut-être de l’émergence en métropole de nouvelles maladies ?

    Faut-il s’en inquiéter ?

    7 avril 2020

    M. Olivier MIGNON-conférencier, auteur-

    « L’âge d’or de Ravenne »

    Fondée par les Grecs d’après Strabon, Ravenne connut un important développement en accueillant, sous le règne de l’empereur Auguste, un grand port de guerre. Devenue résidence impériale en 402, capitale des Ostrogoths puis finalement d’un exarchat byzantin jusqu’en 751, la cité fut pendant près de quatre siècles une capitale politique, religieuse et artistique de tout premier plan. C’est l’histoire de cette ville prestigieuse, de ses églises et de leurs remarquables parures de mosaïques que nous allons vous conter.

    28 avril 2020

    M. Frédéric MALLÉGOL-professeur agrégé d’histoire et géographie-

    « Évolution du bagne à travers l’exemple brestois »

    Des 60 000 bagnards qui sont passés par Brest, peu de noms, aucun lieu, peu d’images, aucune pierre ne subsiste. Pourtant le temps s’accroche aux mémoires. Des mémoires intriguées par la vision de ces hommes enchaînés. Car le bagne a marqué non seulement les hommes qui l’ont subi mais aussi ceux qui l’ont vu. Cette vision traumatique semble perdurer jusqu’à nos jours. Nous tenterons de découvrir ce bagne objet de tous les fantasmes dont le système punitif fait peur et a pourtant bien existé : un mythe que l’on peine à découvrir et qui intrigue car il nous renvoie à notre inhumanité. La problématique retenue est la suivante : en quoi le bagne est-il un objet de fascination de ses origines à nos jours ?

    5 mai 2020

    M. Ahmed DJEBBAR-professeur émérite Université Lille 1, membre de l’Académie algérienne des sciences et technologies-

    « Chiites et Sunnites en Islam ou 13 siècles d’antagonismes »

    En introduction, la conférence présentera les grandes tendances religieuses du monde musulman d’aujourd’hui et précisera, à l’aide de cartes, les aires géographiques correspondantes.

    Puis, elle abordera l’aspect historique concernant les origines des clivages actuels et ce qui a résulté comme courants ou écoles, mais également comme pouvoirs politiques revendiquant, chacun à sa manière, le leadership sur l’espace musulman dans sa globalité.

    Dans une troisième partie, la conférence évoquera les répercussions de ces antagonismes plus que millénaires sur les conflits politiques qui ont caractérisé la période moderne et qui se perpétuent encore, mais dans un cadre plus large et avec des dimensions internationales de nature géostratégique.

    12 mai 2020

    M. Thierry HAMON-maître de conférences en Histoire du droit, directeur honoraire de l’antenne de la faculté de droit à Saint-Brieuc-

    « Corporations et compagnonnage dans la Bretagne d’Ancien Régime »

    Les communautés de métier, apparues tout d’abord sous la forme de confréries de nature religieuse, se structurent juridiquement assez tard en Bretagne, pour former des jurandes officielles investies d’un monopole, auxquelles on accède par l’examen fameux du « chef-d’œuvre ». Fortement encouragées par Colbert, elles s’avèrent moins repliées sur elles-mêmes que ne le prétend une certaine « légende noire » hostile au corporatisme. Elles n’en excluent pas moins bon nombre de professionnels, qui demeurent ainsi des ouvriers salariés de l’artisanat et du commerce, et se tournent vers l’organisation occulte du compagnonnage. Le XVIIIème siècle est marqué par une lutte entre ces deux structures pour contrôler le marché du travail, ce qui contribue au discrédit du système corporatif aux yeux mêmes du pouvoir, qui tente vainement de supprimer les corporations au début du règne de Louis XVI.

    19 mai 2020

    M. Jean-François REITER-docteur ingénieur chimiste et ingénieur en physique nucléaire-

    « Le gaz de schiste et les énergies renouvelables »

    Un tour d’horizon des énergies renouvelables avec un développement sur l’exploitations des gaz de schiste par la méthode de fracturation hydraulique qui permet d’extraire le gaz ou le pétrole des roches poreuses. La France possède des réserves non négligeables de gaz et de pétrole qui pourraient être extraites par la technique de la fracturation, mais celle-ci a été récemment interdite en France alors que nous avons été les premiers au monde à la mettre au point et à l’exploiter il y a 50 ans.

    Cette technique a permis d’alimenter la France en gaz pendant des dizaines d’années.

    26 mai 2020

    M. Olivier NOUEL-amateur éclairé-

    « Les impressionnistes et la plaisance »

    Les boucles de la Seine sont le berceau de l’Impressionnisme. MANET, MONET, RENOIR, SISLEY (entre autres) marquent les débuts de cette fameuse période artistique. Mais, que ce soit comme pratiquants ou comme sujets de tableaux, ils seront canotiers, navigateurs, voire régatiers. L’atypique Gustave CAILLEBOTTE, riche propriétaire d’un chantier naval, architecte naval, mécène de beaucoup d’entre eux, aura une influence particulière sur ce milieu.

    C’est l’occasion pour le conférencier de retracer l’histoire de TRILBY, un bateau ayant appartenu à sa famille sous le nom de SABOT, dont il a hérité de la maquette...Et de sa légende !

  • Les voyages et sorties 2019-2020

      En cas d'annulation de dernière minute, un forfait de 30% sera retenu.

    VOYAGE EN CRÈTE

    Du 5 au 12 octobre 2019

    8 jours/7 nuits

    Jour 1 : SAINT BRIEUC - NANTES - HERAKLION
    Transfert à l’aéroport de Nantes et envol vers Héraklion. Accueil à l’aéroport, transfert au Grand hôtel Holidays Resort**** à Hersonissos, installation pour 7 nuits, dîner.
    Jour 2 : HERAKLION - KNOSSOS 

    Visite du musée archéologique d’Héraklion, l’un des musées les plus importants de Grèce. Il renferme la presque totalité des découvertes se rapportant à la civilisation Minoenne faites en Crète, céramiques, art lapidaire, sceaux, statuaire, bijoux en or, objets en métal, fresques provenant de riches maisons et palais, sarcophage en pierre d’Agia Trias, etc.

    Visite du site archéologique de Knossos. Situé à 5 kilomètres au Sud-est d'Héraklion, ce site fut habité dès l'époque néolithique. Le premier palais de Knossos, bâti vers 1900 av. J.C. fut détruit 200 ans plus tard par un séisme. Un second palais, plus important et plus luxueux, fut à son tour endommagé entre 1500 et 1450 av. J.C. suite à l'explosion du volcan de Santorin. Les ruines de la capitale du Royaume Minoen comprennent le palais de Minos, les demeures des dignitaires, des prêtres (petit palais, caravansérail, maison de fresques, etc.) et les maisons des gens du peuple.

    Déjeuner en taverne traditionelle puis visite guidée de la capitale, Héraklion, entourée de remparts vénitiens, avec de beaux panoramas. Situé sur le port, le fort vénitien du Koules est magnifiquement restauré. Du vieux port vénitien, une longue rue piétonne, artère centrale, s'enfonce dans la vieille ville jusqu'au marché après la fontaine aux 4 lions, fameuse fontaine de Morosini. Inaugurée en 1628 et autrefois couronnée par une statue géante de Poséidon avec son trident, elle est en forme de pétale et ornée d'élégants bas-reliefs. A quelques pas de là, le parc El Greco avec une statue du célèbre peintre. Temps libre dans la vieille ville. Retour à l’hôtel, dîner.

    Jour 3 : KRITSA - AGIOS NIKOLAOS - PLAKA – SPINALONGA 

    Trajet vers Kritsa, un des plus anciens et plus pittoresques villages de l’île, construit en éventail à flanc de colline et abritant l’église de Panagia Kera (XIIIème siècle).

    Visite guidée de la petite station d’Agios Nikolaos, son port et son lac. Déjeuner mezze en taverne sur le port, avec une superbe vue sur la baie de Mirabello. Embarquement sur des caïques à destination de l’ancienne île-forteresse des lépreux, Spinalonga, qui entoure le village abandonné. La romancière anglaise Victoria Hislop a fait vivre ce lieu damné, ses anciennes demeures, ses murs de pierre, ses escaliers séculaires, pour écrire, en 2005, son best-seller "The Island". Retour à l'hôtel. Soirée crétoise avec danses et chants.

    Jour 4 : GORTYS – PHAISTOS - MATALA

    Route vers le site ancien de Gortys à Agia Deka. Autrefois capitale de l’ancien département romain, ce lieu compte des ruines romanes, doriques et byzantines. Poursuite de la découverte avec la visite du Monastère de Kaliviani, la cité monastique fondée par l’archevêque de Crète Timothée, qui constitue un bel ensemble architectural. Exploration du site de Phaistos, le second plus grand palais minoen après Knossos. C’est ici que régna le roi Radamanthos, frère de Minos. Visite des ruines et des vestiges minoens et vue sur la Plaine de Messara et le Mont Ida. Déjeuner à Matala jadis petit hameau de pêcheurs, et aujourd’hui un centre touristique moderne. Visite du village et des anciennes tombes sur la falaise. Enfin, visite d’un domaine viticole suivi d’une dégustation. Fruit d’une longue tradition, le vin se boit en Crète depuis l’époque minoenne. Retour à l’hôtel, dîner.
    Jour 5 : LA CHANEE ET AKROTIRI
    Trajet vers la Chanée. Visite de la vieille ville et balade sur le port vénitien. Deuxième ville de Crète, Hania selon l’appellation crétoise est une ville avec beaucoup de charme : dédale de petites rues bordées de maisons datant de l’époque vénitienne, lacis de la vieille ville où trônent des minarets, marché central de la ville bâti en forme de croix, remparts de la forteresse Firka… Déjeuner. Trajet vers la presqu’île d’Akrotiri et visite du somptueux monastère d’Agia Triada ton Tzagololon parfaitement conservé et remarquable par ses superbes fresques entourant l’autel. Continuation vers la colline de Prophitis Ilias, sur laquelle se trouvent le monument et la tombe d’Eleftherios Venizélos et de son fils Sophocle. De ce lieu, vue panoramique sur la ville de La Chanée. Retour à l’hôtel. Dîner.
    Jour 6 : AGARATHOU – PEZA - ARCHANES 

    Matinée libre. Déjeuner. Départ pour l’arrière-pays en commençant par le monastère d’Agarathou, un des plus anciens monastères de l’île et consacré à la Vierge. A travers les vignobles et oliveraies, continuation vers la Crète traditionnelle avec le village d'Archanes situé sur une colline, au coeur d'une région luxuriante et fertile qui regorge de ruisseaux et rivières, puis le village de Peza. Enfin, visite d’un domaine oléicole, avec dégustation. Une découverte idéale pour tout connaître de cette ressource agricole primordiale dans cette région de Grèce et dont les bienfaits sont reconnus. Retour à l’hôtel, dîner.

    Jour 7 : RETHYMNON – ARKADI - FODELE

    Route vers Réthymnon : visite guidée de la ville vénitienne, sa forteresse, son port et les ruelles animées de l’ancienne cité que domina le lion de Venise. Elle se distingue aujourd’hui par ses minarets, ses maisons turques avec balcons ouverts lui donnant un air oriental. Déjeuner, puis visite du monastère d’Arkadi au très beau portail Renaissance renfermant une collection fascinante d’icônes. Arkadi a également joué un rôle majeur en Crète et devint le symbole de la résistance crétoise contre le joug turc dans le monde entier.

    Visite de Fodele, ville natale de Domenico Théotokopoulos, plus connu sous le nom d’El Greco, sise au milieu des orangeraies et des vallées parsemées de citronniers. Visite du Musée du Gréco . Retour à l’hôtel, dîner.

    Jour 8 : HERSONISSOS - HERAKLION NANTES 

    Petit déjeuner à l’hôtel, selon les horaires du vol, transfert à l’aéroport d’Héraklion et envol pour Nantes. Transfert retour à Saint Brieuc.
     
    PRIX : de 1293 € à 1331 € en fonction du nombre de participants FORMALITES : carte d'identité ( date faciale non dépassée) ou passeport en cours de valadité et de moins de 10 ans.

    LE PRIX COMPREND :

    • Le transport aller -retour en autocar grand tourisme de Saint Brieuc à l'aéroport de Nantes

    • Le transport aérien de Nantes à Héraklion sur vol spécial prévu le samedi , avec un bagage de 15kg en soute et 1 bagage cabine.

    • Les taxes aéroport et redevances passagers : 33€ par personne à ce jour, révisables jusqu'à 20 jours du départ

    • L'accueil et les transferts aéroport- hôtel -aéroport

    • Le transport en autocar confortable et climatisé

    • L'hébergement pour 7 nuits à l'hôtel Grand Hôtel Holiday Resort**** à Hersonissos, en base chambre double standard

    • La pension complète du déjeuner du 1er jour au petit-déjeuner du dernier jour

    • Les boissons aux repas et par personne : 1/4 de vin, 1/2 eau

    • Les visites et excursions, droits d'entrée aux sites selon programme

    • L'accompagnement par un guide francophone pour toute la durée du circuIt

    • Une soirée folklorique incluant 1/4 vin et 1/2 eau

    • L'assistance de notre représentant francophone sur place

    • L'assistance rapatriement (offerte)

    • Les carnets de voyage avec documentation touristique

    LE PRIX NE COMPREND PAS :

    • Le supplément pour chambre individuelle : 120€ (6 chambres individuelles prévues)

    • L'assurance annulation - bagages - interruption de séjour - voyage de compensation : 32€ par personne fortement conseillée.

    • Les dépenses personnelles, pourboires d'usage et prestations non mentionnées dans "le prix comprend".
     
    L'assurance annulation-rapatriement est prise en charge par l'UTL de Bretagne. Le programme et les tarifs sont susceptibles de légères modifications.

    Toutes informations complémentaires peuvent être obtenues auprès de Monique Raphaël (06 81 04 17 34)

    Les inscriptions sont closes

     

    Téléchargez le programme en cliquant ici

    GUÉMENÉ-SUR-SCORFF-

    NOTRE DAME DE KERNASCLÉDEN

    TEMPLE BOUDDHIQUE DE PLOURAY

    20 novembre 2019

    Départ de Saint-Brieuc, place de la Liberté, à 8h30 précises

    Matin : Guéméné

    •  Visite commentée des Bains de la reine et des vestiges du château des Rohan-Guéméné

    Ce château, à travers son architecture, affiche la puissance d'une grande famille bretonne. Une étuve, construite à la fin du 14ème siècle, est l'illustration d'un grand confort et de la préoccupation pour l'hygiène et les soins du corps.

    •  Démonstration de la fabrication artisanale de la célèbre andouille, spécialité de Guéméné

    Déjeuner à l'Auberge de Pont Calleck 

    Après-midi : Visites commentées

    •  L'église Notre-Dame de Kernascléden

    Référence de l'architecture gothique flamboyante, l'église de Kernascléden, fondée au 15ème siècle, abrite de magnifiques fresques dont une impressionnante "danse macabre".

    •   Le centre bouddhique de Plouray

    Le stupa et ses imposantes statues, le moulin à prières..., autant de symboles du bouddhisme visibles dans ce centre, fondé en 1985, propice au recueillement et à la détente.
     
    Retour à Saint-Brieuc vers 19h

    Coût de la journée : 58 euros

    (Un forfait de 30% sera retenu en cas d'annulation de dernière minute) Contact : Monique RAPHAEL 06 81 04 17 34

    Réponse pour le 14 novembre 2019 au plus tard

     

    Téléchargez programme/bulletin d'inscription en cliquant ici

    LE CIMETIÈRE SAINT-MICHEL

    À SAINT-BRIEUC

    11 décembre 2019 (1/2 journée)

    (informations à venir)

    VISITE DU CENTRE DE TRI DES DÉCHETS GÉNÉRIS DE KERVAL À PLOUFRAGAN

    15 janvier 2020 (1/2 journée)

    Téléchargez ici le bulletin d'inscription

    RENNES : LE PARLEMENT

    LE COUVENT DES JACOBINS

    12 février 2020

    (informations à venir)

    PROMENADE CULTURELLE

    À TRAVERS DES LIEUX SYMBOLIQUES DE L'HISTOIRE DE BREST

    AVEC LE CONCOURS

    DE FRÉDÉRIC MALLÉGOL

    25 mars 2020

    Télé​chargez le programme et le bulletin d'inscription en cliquant ici

    RAMBOUILLET,

    PORT ROYAL DES CHAMPS

    29 et 30 avril 2020

    (informations à venir)

    AUTOUR DE DINAN,

    LE MANOIR DE TADEN

    L'ABBAYE DE LÉHON

    13 mai 2020

    (informations à venir)

  • Lieux d'activités

    Les activités de l'UTL ont lieu dans différents locaux situés à Saint-Brieuc.

  • Nous rejoindre

    Deux journées d’inscription se dérouleront au siège de l’UTL

    1 place du Guesclin à Saint-Brieuc

    (au-dessus de la maroquinerie PARLUX)
    Les mercredis 11 septembre et 18 septembre 2019

    de 9h30 à 11h30 et de 14h30 à 16h30.

     

    Les inscriptions se poursuivront toute l'année lors des permanences

    - le mercredi de 14h30 à 16h30 et le vendredi de 9h30 à 11h30

    (en dehors des vacances scolaires).

    Cotisation 2019/2020 (du 30/09/2019 au 29/05/20)

    L'adhésion à l'UTL de Saint-Brieuc est de 58 €

    (elle ne pourra pas être remboursée).
    Son acquittement donne accès (dans la limite des places disponibles) aux

    27 conférences dispensées par l'UTL de Saint-Brieuc ; elle permet également de s'inscrire aux nombreuses activités, cours et ateliers proposés à l'UTL de Saint-Brieuc, moyennant une cotisation supplémentaire. 

    Pour les adhérents qui s'inscrivent au moins à une activité, il est possible de demander le fractionnement du règlement en deux fois.

    MODALITÉS D'INSCRIPTION

     

    ANCIENS ADHÉRENTS :

    Pour renouveler leur inscription, deux systèmes sont proposés au choix des anciens adhérents qui recevront par courrier postal début septembre leur fiche d'inscription pré-identifiée et toutes les informations 2019/2020 :

    • soit par correspondance                                                                                                                                           il est recommandé de privilégier  ce système pour faciliter les inscriptions et s'épargner une file d'attente éventuelle.

    L'ancien adhérent devra alors faire retour pour le 23 septembre 2019, de sa fiche d'inscription accompagnée d'un chèque établi à l'ordre de l'UTL de Saint-Brieuc et IMPÉRATIVEMENT d'une enveloppe timbrée, libellée à son nom et adresse pour l'envoi de sa carte d'adhérent.

     Nous rappelons à nos adhérents qu'aucune carte ne leur sera expédiée sans cette enveloppe timbrée.

    • soit lors des permanences                                                                                                                            notamment au cours des 2 journées d'inscription qui auront lieu les mercredis 11 et 18 septembre 2019. 

    Toutes les indications portées sur la fiche d'inscription pré-identifiée, devront être vérifiées soigneusement et particulièrement l'adresse mail. Il conviendra de compléter et de signaler les changements intervenus ou les erreurs constatées dans l'emplacement prévu à cet effet (cartouche de gauche).

    Pour des besoins statistiques régionaux, il est demandé de préciser l'année de naissance ainsi que la profession actuelle ou la dernière activité professionnelle avant la retraite.

     

    NOUVEAUX ADHÉRENTS :

    Ceux-ci sont invités à se présenter aux permanences, notamment au cours des 2 journées d'inscription

    ( les mercredi 11 et 18 septembre 2019) en vue de leur accueil pour la première prise de contact.

    Leur fiche d'inscription sera établie sur place et leur carte d'adhérent délivrée immédiatement après paiement du droit d'inscription et éventuellement de la participation aux cours choisis.

     

    Téléchargez la fiche d'inscription 2019/2020 (concerne les anciens adhérents) en cliquant ici

    Téléchargez la fiche d'inscription 2019/2020 (concerne les nouveaux adhérents) en cliquant ici

    Téléchargez la liste récapitulative des différents cours et tarifs 2019-2020 ici

  • Nous contacter

    Vous pouvez nous contacter tous les jours par courriel ou via le site internet

    Nous vous répondrons très rapidement.

    1 place Du  Guesclin
    22 000 Saint-Brieuc
    Permanences au secrétariat de l'UTL
    mercredi de 14h30 à 16h30
    vendredi de 9h30 à 11h30
    hors vacances scolaires
    (1er étage - au dessus de Parlux)
    02 96 62 05 92
  • On parle de nous

    La culture n'est pas un luxe réservé à une certaine élite, elle appartient à tous

    UTL. Un budget d'activités de 75 000 €

    Le Télégramme, 10 avril 2019

    L’Assemblée Générale de l’Université du Temps Libre s’est tenue le 4 avril, dans les locaux du collège Anatole Le Braz. L’association compte 709 adhérents, 27 conférences-débats ont été organisées au Club 6 en 2018, sur des sujets très variés, et suivies par un auditoire régulier de 350 adhérents. Des cours sont par ailleurs dispensés, dans des domaines très divers (littérature, histoire de l’art, philosophie, informatique et autres), 393 personnes y sont inscrites. Au programme de l’association, également : des sorties patrimoniales d’une journée, et un voyage annuel. Ce fut la Pologne en 2018, ce sera la Crête en octobre 2019, mais les inscriptions sont closes…

    Des salles inadaptées

    L’Assemblée Générale de l’UTL, association dont les objectifs principaux sont de permettre à ses adhérents de maintenir une activité intellectuelle et d’échapper à l’isolement, a été l’occasion de pointer les difficultés en matière de salles pour les activités de l’association : salle de cours inadaptée à l’espace Curie, l’association attend des réponses précises de la Mairie à ce sujet ; en outre, la salle du Club 6, pour les conférences, ne permet pas toujours d’accueillir tous ceux qui souhaitent y assister.

    Enfin, la situation financière de l’association a été évoquée. Le budget annuel s’élève à 75 000 €, le coût des locations de salles et des prestations des conférenciers constituant des charges lourdes. Ainsi, en prévention de difficultés qui pourraient survenir, l’association a voté, à l’unanimité, le principe d’une augmentation de 2 € de la cotisation, qui passera donc de 55 à 57 €. À noter que cette cotisation n’avait pas été augmentée depuis 3 ans.

    Pour accéder à l'article, cliquez ici

    Université du temps libre :

    rentrée le 1er octobre

    Ouest France, 11 septembre 2018

    Selon Annick Le Chanu, présidente de l'Université du temps libre (UTL), l'objectif de son association culturelle est de « mettre à la disposition du grand public des connaissances multiples dans tous les domaines ».

    Pour y parvenir, l'UTL utilise trois moyens principaux. Tout d'abord, les conférences hebdomadaires, pour lesquelles « les 27 rendez-vous sont déjà calés », indique la présidente, qui précise que la première sera animée, le 2 octobre, par Jean-Yves Ruaux, professeur et journaliste, sur le thème des deux Corées.

    Les deux autres activités sont les cours de langue et les sorties. Un voyage en Pologne est ainsi prévu en octobre.

    Cette année, Sonia de Puineuf, diplômée de l'École du Louvre, remplace Robert Uriac pour l'histoire de l'art, et pour l'italien, Stella Goï remplace Véronique Rouxel. Deux stages numériques seront proposés en atelier photo.

    Mercredis 12 et 19 septembre, journées d'inscription. Renseignements : 02 96 62 05 92, utl-stbrieuc@wanadoo.fr ou utl-stbrieuc.strikingly.com

    UTL. L'heure de la rentrée a sonné

    pour 700 adhérents

    Le Télégramme, 7 septembre 2018

    C'est bientôt la reprise à l'UTL. Cette année encore la barre des 700 adhérents devrait être franchie. cours, conférences, ateliers, sorties, le programme est chargé.

    À moins d’un mois de la reprise des activités, l’Université du temps libre recueille ses premières inscriptions. L’an dernier 705 adhérents ont fréquenté les cours, conférences, sorties et ateliers proposés. Cette année, Annick Le Chanu, la présidente, s’attend à connaître une fréquentation identique. Un public qui peut se rendre disponible en journée, puisque chaque activité a lieu l’après-midi. De fait, ce sont essentiellement des retraités qui fréquentent l’UTL.

    La programmation est désormais bien rodée. « Nous avons d’ores et déjà établi pour toute l’année la programmation de conférences. La première sera donnée le 2 octobre et la dernière le 28 mai. Elles ont lieu les mardis au Club 6 », prévient la présidente. Comme toujours les thèmes sont très variés : histoire, histoire de l’art, géographie, littérature, médecine, faits de société… Les intervenants sont enseignants, ingénieurs, docteur en philosophie, écrivain…

    Cours et sorties

    En complément, l’UTL propose des cours. À commencer par des cours de langue. « En italien, cette année, nous retrouvons un professeur qui revient à Saint-Brieuc, il s’agit de Stella Goï. Elle est italienne d’origine ». Les amateurs d’anglais et d’espagnol ne sont pas oubliés pour autant. Nouveauté de cette rentrée : des cours d’histoire de l’art avec Sonia de Puineuf, diplômée de l’école du Louvre, un atelier histoire et patrimoine et un autre consacré à la photo. Tout cela sans oublier des cours sur la littérature, dispensés par Annick Le Chanu elle-même, un autre sur l’histoire des religions, ou encore sur l’histoire de la musique, sur la philosophie, le cinéma, l’informatique.
    Bien entendu, l’UTL proposera encore cette année des sorties, à la demi-journée ou à la journée chaque mois, en Bretagne. Au printemps, une escapade de deux jours est envisagée dans la région de Saumur avec visite du Cadre noir et du château de Montreuil Bellay. Et une fois par an, un voyage d’une semaine à l’étranger est acté. En octobre prochain, ceux qui le veulent pourront se rendre en Pologne. En octobre 2019, cap sera mis sur Chypre.

     

    Pour accéder à l'article complet, cliquez ici

     

    UTL de Saint-Brieuc. À la découverte de l'abbaye du Relecq

    Le Télégramme, 20 avril 2018 

    L’université du temps libre de Saint-Brieuc, qui compte 680 adhérents, a de multiples activités et parmi celles-ci des conférences, un voyage par an et des sorties (une par mois). Le mercredi 18 avril, Jacques Guégant, responsable des conférences, a conduit un groupe de 26 personnes en direction du Relecq où Claire Prijac a fait découvrir l’histoire des lieux. Après le repas au restaurant du Relecq, ils se sont dirigés vers Huelgoat et ont découvert l’arboretum et ont poursuivi par Saint-Herbot et l’église de Brennilis.
    Pour accéder à l'article, cliquez ici

    L'Université du temps libre se porte bien

    Ouest France, 12 avril 2018

    La semaine dernière, l'Université du temps libre organisait son assemblée générale. L'occasion de rappeler que l'association, forte de 700 adhérents, se porte plutôt bien.

    "Nous avons observé une forte progression du nombre de nos membres par rapport à l'année dernière, explique la présidente, Annick LE CHANU. Cela est notamment dû à la refonte de notre site internet, mais aussi à la qualité de ce que nous proposons".

    En effet, l'UTL continue à donner 27 conférences éclectiques par an dans le but de "faire le tour des domaines du savoir", et de nombreux cours d'histoire suivis par un public assidu. elle propose également des voyages ou des sorties à caractère culturel.

    "Nous continuerons dans cette lignée en 2018. La différence, c'est que l'atelier d'histoire a évolué en club de lecture autour de l'histoire ce sera effectif à la rentrée prochaine."

     

    Téléchargez l'article en cliquant ici

    UTL. Changement de formule pour les ateliers Histoire et Patrimoine

    Le Télégramme, 5 avril 2018

    Installée depuis plus de 30 ans dans le paysage associatif, l'UTL de Saint-Brieuc, forte de ces 700 adhérents, affiche cette année encore une santé de fer. Un dynamisme dont il sera de nouveau question lors de l'assemblée générale de l'association, ce jeudi à 15 h, au collège Anatole-Le Braz. Car les adhérents de l'UTL, s'ils sont nombreux, sont aussi très assidus aux activités, que ce soit les conférences (27 à l'année) ou aux sorties mensuelles. Et pourtant, malgré ce succès, l'UTL ne cherche pas à s'agrandir, entre autres

    « parce que nous sommes limités par la capacité d'accueil de notre salle de conférence, au Club 6 », précise la présidente Annick Le Chanu......

     

    Téléchargez l'article complet en cliquant sur ce lien

    Le jazz a fait salle comble à l'Université du temps libre

    Ouest France, 5 janvier 2018 

    La dernière conférence de l'année 2017 était organisée par l'Université du temps libre (UTL). Elle s'est déroulée mercredi et a fait salle comble, au sein du cinéma le Club 6.

    Le centenaire de l'arrivée du jazz en France, en décembre 1917, à Brest, était le thème central de cette rencontre.

    Elle était animée par le musicologue et enseignant Guillaume Kosmicki, qui donne par ailleurs des cours d'histoire de la musique à l'UTL.

    Pour accéder à l'article, cliquez ici

    UTL. Succès de la conférence sur le jazz

    Le Télégramme , 21 décembre 2017 

    Il vient tous les ans et fait le plein à tous les coups : mardi soir, encore une fois, l'enseignant-conférencier en musicologie, Guillaume Kosmicki a attiré la foule, au Club 6. Invité par l'Université du temps libre (UTL) de Saint-Brieuc, il a donné une conférence sur le thème suivant : "James Reese Europe et l'arrivée du jazz en France en 1917".

    Rendez-vous est déjà pris pour décembre 2018 !

    L'Université du temps libre voyage en Andalousie

    Ouest France, 26 octobre 2017

    Conférences hebdomadaires, cours, recherches, sorties et voyages, dont un à l'étranger... Voici la riche palette des activités proposées par les responsables de l'Université du temps libre (UTL) à ses adhérents.

    Dans le cadre de leur voyage à l'étranger, la trentaine d'adhérents costarmoricains a découvert ou redécouvert l'Andalousie, en Espagne.

    Ses monuments, sa culture, ses élevages de taureaux, son flamenco, ses spécialités culinaires...

    UTL. En voyage en Andalousie

    Le Télégramme, 25 octobre 2017

    Pendant une semaine, une trentaine d'adhérents de l'UTL de Saint-Brieuc ont admiré les merveilleux monuments de l'Andalousie, de Malaga à Cadix, en passant par Grenade, Cordou, Séville. Ils ont également découvert la culture traditionnelle de cette région d'Espagne, élevage de taureaux, production du vin de Xérès, flamenco, spécialités culinaires. Une visite de Gibraltar a complété le voyage. Un temps exceptionnellement beau et chaud les a accompagnés durant ces quelques jours. (Photo DR)

    Pour accéder à l'article, cliquez ici

    UTL. Création d'un atelier photo

    Le Télégramme, 8 septembre 2017 

    Présente dans le paysage associatif briochin depuis 1985, l'Université du temps libre prépare sa 32e rentrée qui aura lieu officiellement le 3 octobre. Elle reste fidèle à ses objectifs qui sont la diffusion la plus large que possible de la culture, sans condition d'âge ni de diplôme.

    Les activités qui se déclinent en ateliers, conférences et sorties. Dès le 7 octobre, un séjour d'une semaine en Andalousie est d'ailleurs prévu. «Nous proposons une sortie à la journée ou demi-journée par mois dans la région, une escapade de deux jours par an et un voyage », indique Monique Raphaël, en charge de ce volet au sein de l'équipe.

    Côté conférences, 26 rendez-vous sont arrêtés d'octobre à fin mai, « sur des thèmes éclectiques allant de l'histoire à l'environnement en passant par les sciences, les arts plastiques, la musique... », souligne la présidente, Annick Le Chanu...

    Pour accéder à l'article complet, cliquez ici

    C'est la reprise à l'Université du temps libre

    Ouest France, 8 septembre 2017

    Avant la reprise des activités, le 2 octobre, il est encore temps de s'inscrire à l'UTL. Cette dernière propose des nouveautés.

     

    - Quel est le principal objectif de l'Université du temps libre ?

    Pour notre association culturelle, l'objectif est de mettre à la disposition du grand public, des connaissances multiples, dans tous les domaines du savoir. C'est pour nos adhérents le plaisir d'enrichir ses connaissances et de rester en contact avec l'évolution de la société et du savoir. Notre UTL est ouverte à tous, sans condition d'âge et bien sûr de diplôme. Le titre d'Université est justifié par notre lien avec les établissements d'enseignement supérieur.

    - Quels moyens utilisez-vous ?

    C'est simple, il y a trois types de moyens principaux.

    1. Les conférences hebdomadaires, véritables "piliers" de l'UTL, avec des thèmes très éclectiques (histoire, géopolitique, faits de société, philosophie, science, médecine, environnement, etc...).

    2. Les cours : nous proposons onze cours différents, avec quatre à cinq niveaux différents pour les cours de langues. En outre, deux ateliers ouvriront leur porte : celui des recherches sur l'histoire et le patrimoine locaux, et nouveauté, un atelier photo, animé par un professionnel bien connu, M. Bouet.

    3. Les sorties à thèmes culturels, d'une journée, d'une demi-journée, de quelques jours et un voyage à l'étranger.

    Nous accueillerons un nouveau professeur très connu, Élie Geffray, en histoire des religions.

    - Comment et quand faut-il s'inscrire ?

    Nous organisons deux journées d'inscription au siège de l'UTL, 1 place Duguesclin (au-dessus de Parlux), les mercredis 13 et 20 septembre.

     

    UTL, contact au tél 02 96 62 05 92, mail : utl-stbrieuc@wanadoo.fr,

    site utl-stbrieuc.strikingly.com/

    Téléchargez l'article scanné en cliquant ici

    Un bel hommage à l'Université du temps libre

    Ouest France, 6 juin 2017

    C'est un bel hommage qui a été rendu par l'Université du temps libre (UTL) à la professeure d'histoire des religions, Maryse Lavocat. Cette licenciée en histoire des religions, en histoire de l'art et en théologie, donnait, vendredi, son dernier cours au collège Anatole-Le Braz.

    Après plus de dix années de conférences données à Saint-Brieuc, la professeure quitte la ville pour de nouveaux projets, dont l'édition de ses cours dans des recueils. "Nous avons voyagé avec vous à travers les siècles et les pays du monde, apprenant à chaque fois de nouvelles choses passionnantes sur les religions. Jamais nous n'avons eu deux fois le même cours, et grâce à vous, nous avons appris à comprendre ce qui se passe dans le monde, car beaucoup de conflits sont dus à des affaires de croyances et de religion", a déclaré Francis Le Pottier, délégué UTL.

    Avec près d'une cinquantaine de personnes à chaque cours, Maryse Lavocat a su, avec beaucoup d'enthousiasme, transmettre ses connaissances et ses compétences.

    "Maryse Lavocat sera remplacée par Elie Geffray", a précisé Annick Le Chanu, présidente de l'UTL

     

     

    629 adhérents à l'Université du Temps Libre

    Ouest France, 4 avril 2017 

    Forte de 629 adhérents, l'Université du temps libre de Saint-Brieuc invitait, jeudi, ses membres à se retrouver à l'occasion de son assemblée générale annuelle.

    L'occasion de dresser un bilan de l'année écoulée. Avec 27 conférences, une offre variée de dix cours (littérature, histoire, philo, cinéma, langues...) forte de 351 inscriptions et des sorties à but culturel, de deux jours, ayant regroupé plus de 250 personnes, l'UTL est en mesure de toucher un vaste public. "Elle est ouverte à tous sans condition d'âge, avec objectif de contribuer au développement de la Culture et des connaissances dans des domaines variés", rappelait la présidente Annick LE CHANU.

     

    U.T.L. Bientôt la Rentrée

    Le Télégramme, 9 septembre 2016 

    L'Université du temps libre est en ordre de marche pour effectuer sa rentrée... L'association, qui existe depuis 31 ans, proposera à partir du 4 octobre une programmation qui se veut encore une fois très riche. Comme chaque année, les quelque 670 adhérents vont pouvoir profiter de conférences-débats, de cours ou encore de sorties culturelles. "Nous abordons différents thèmes comme les sciences, l'art, l'histoire, les faits de société, la géopolitique..." liste la présidente, Annick Le Chanu...

    Pour accéder à l'article complet, cliquez ici

     

    L'Université du temps libre fait sa rentrée

    Ouest France, 8 septembre 2016 :

    Les Universités du temps libre (UTL), c'est quoi ?

    Ce sont des associations culturelles locales ou régionales, dont les membres disposent de temps libre (séniors, jeunes retraités, personnes actives) et souhaitent se cultiver, partager leurs savoirs, participer à des ateliers .

    « C’est le plaisir d'enrichir ses connaissances, de rester en contact avec l'évolution de la société et du savoir », résume la présidente,

    Annick LE CHANU...

    Les activités

    Des conférences hebdomadaires, « piliers des UTL ››.

    Accueillant des intervenants hautement qualifiés, elles attirent plus de 350 personnes. Les thèmes sont variés afin d'intéresser le plus grand nombre. L'UTL propose aussi des cours à travers 14 disciplines : les langues (anglais, espagnol, italien), l'informatique (cours collectif ou à la carte), L’histoire (classique, l'art, la musique, les religions, le cinéma, le patrimoine...), la littérature, la philosophie...

    Une journée découverte du musée de Saint-Brieuc est aussi prévue le 7 décembre.

    Mais aussi les voyages

    Les 5 et 6 octobre, sortie « Léonard de Vinci ››, en Touraine. Pont-Aven le 9 novembre.

    Comme l'an passé, des séjours à l'étranger sont aussi programmés en Écosse et en Andalousie.

    Les inscriptions

    Deux journées d'inscriptions sont organisées : les mercredis 14 et 21 septembre, de 9 h 30 à 11 h 30 et de 14 h 30 à 16 h 30, au siège de l'UTL (1, place Duguesclin).

    Les anciens adhérents peuvent s'inscrire par correspondance.

    L'inscription annuelle, donnant droit d'assister aux conférences hebdomadaires, est de 55 €. Somme à laquelle il faut ajouter entre 40 et 125 €, suivant les autres activités choisies.

    Une activité stable pour l'Université du temps libre

    Ouest France, 1 avril 2016

    Réunis au Collège Le Braz, les adhérents de l'Université du temps libre (UTL) de Saint-Brieuc ont tenu leur assemblée générale.Créée en 1985, l'association a pour objet de contribuer au développement des connaissances dans des domaines variés. Elle organise ainsi chaque semaine des conférences-débats, propose des cours dans quatorze matières différentes (langues, histoire de l'art, littérature, philosophie...) et des sorties culturelles sont régulièrement mises en place. (...)

    Pour accéder à l'article complet, cliquez, ici

    Université du temps libre .

    655 adhérents

    Le Télégramme, 1 avril 2016

    L'Université du temps libre (UTL) de Saint-Brieuc a tenu son assemblée générale, jeudi, dans l'amphithéâtre du collège Le Braz, sous la présidence d'Annick Le Chanu, assistée de la secrétaire Michèle Michel. Forte de ses 665 adhérents, et du haut de ses trente ans d'activité, l'association à but culturel ouverte à tous « est dans la continuité de ses objectifs définis en 1985 ». Elle propose en effet, des conférences (27 en 2015), des sorties (8), des voyages et des séjours (2) contribuant ainsi au développement de la culture, et des connaissances dans les domaines variés. (...)

    Pour accéder à l'article complet, cliquez ici

    U.T.L. 25 adhérents en voyage en Sicile

    Le Télégramme, 20 octobre 2015

    Lors de la deuxième semaine d'octobre, 25 adhérents de l'UTL, ont profité d'un séjour en Sicile, dans le cadre des grandes sorties organisées par l'association. Entre culture, tourisme, gastronomie et découverte, ils ont approché les civilisations grecque, romaine et byzantine. Le groupe a notamment visité les ruines gréco-romaines de Sélinonte.

    U.T.L. Le port du Légué revisité

    Le Télégramme, 17 octobre 2015

    La dernière sortie de l'après-midi organisée mercredi par l'UTL de Saint-Brieuc, a été consacrée à la visite du port du Légué. Quinze participants ont arpenté la rive briochine, depuis la passerelle jusqu'au bassin à flot, et l'entrée du nouveau port établi à Cesson. (...)

    Pour accéder à l'article complet, cliquez ici.

    L'Université du temps libre découvre le port du Légué

    Ouest France, 17 octobre 2015

    Sous la férule de l'érudit briochin Georges Le Moel, à droite, une vingtaine de membres de l'Université du temps libre est partie à la découverte de l'historique du port du Légué. Une approche documentée du patrimoine briochin qui a ravi les participants.

    L'Université du temps libre fête

    ses 30 ans

    Ouest France, 2 octobre 2015

    UTL ! Pour de nombreuses personnes de l'agglomération briochine disposant de temps libre, ces lettres sont synonymes d'entretien intellectuel, de plaisir de rencontres et d'ouverture sur l'extérieur. Car en 30 ans, l'Université du temps libre s'est fait une place de choix dans la vie culturelle briochine. (...)

    Pour accéder à l'article complet, cliquez ici.

    L'Université du temps libre fait sa rentrée

    Ouest France, 17 septembre 2015 

    Forte de 670 adhérents, l'UTL vise à la recherche d'un épanouissement personnel. La motivation repose dans le plaisir d'enrichir ses connaissances et de rester en contact avec l'évolution de la société et du savoir. Elle s'adresse à tous, sans condition d'âge ou de diplôme. (...)

    Pour accéder à l'article complet, cliquez ici.

     

  • UTL de Bretagne

    Projets participatifs régionaux

    Les recherches historiques sur le voyage de Napoléon III en Bretagne

    du 9 au 21 août 1858.

    1. Objectif
    Le projet a pour objectif de rassembler, dans un ouvrage collectif publiable (tous publics), les traces locales du voyage de Napoléon III en Bretagne en 1858, de la modernisation régionale durant son règne, et ce qui en reste visible aujourd'hui.
    Le parcours du voyage pourra être le fil rouge du travail et de la restitution.

    Téléchargez le projet de recherche sur les suites du voyage de Napoléon III en Bretagne en cliquant ici

    Téléchargez la carte du voyage de Napoléon III en cliquant ici

    Téléchargez les localités traversées lors du voyage officiel de l'été 1858 en cliquant ici
    2. Déroulement

    - jusque mars 2018 : inscription des participants et recueil des thématiques repérées par les uns et les autres,

    Téléchargez la fiche d'inscription PDF en cliquant ici

    - à partir d’avril 2018 : réunion de cadrage des contributeurs avec le comité de pilotage, et travaux d’approfondissement

    - à partir de septembre 2018 : rédaction de l’ouvrage

    - Une séance de synthèse se tiendra avec tous les participants le vendredi 25 janvier 2019 à Pontivy . Elle aura pour objectif le calibrage des diverses productions.

    - fin 2019/début 2020 : publication, colloque, éventuellement vidéo
    3. Organisation
    Un comité de pilotage, comprenant des membres du Bureau et des membres des UTL locales, animera le projet.
    Le Professeur d’histoire François PLOUX, de l’Université Bretagne Sud, a accepté de participer au projet pour le cadrage, la validation des productions.

    Téléchargez la note de contexte rédigé par le Professeur François PLOUX en cliquant ici
    Un comité de rédaction sera désigné le moment venu pour la mise en forme de l’ouvrage.
    4. Contributions attendues des participants
    Dans un premier temps : simple mention des sujets repérés localement ayant rapport avec Napoléon III :

    - bibliographie locale

    - faits locaux

    - sujets techniques

    - constructions

    - éléments religieux

    - anecdotes

    Ensuite, travail d’approfondissement, de recherches pour fournir les éléments tangibles sur les sujets retenus (témoignages, photographies, textes, archives…).
    5. Règles internes
    a. Tous les auteurs seront cités pour leurs contributions, avec mention de l’UTL d’adhésion,
    b. Les frais occasionnés par le projet (déplacements, copies de documents, droits à payer…) sont pris en charge, ou remboursés, par l’UTL de Bretagne sur production des justificatifs.

    Téléchargez Ouest-France du 15/01/2018 "Sur les pas de Napoléon III en Bretagne" en cliquant sur ce lien

    Le Projet POPP-BREIZH ( Observatoire Photographique du Paysage)

    STRUCTURATION DU PROJET DE L'OBSERVATOIRE PHOTOGRAPHIQUE DU PAYSAGE de l’UTL de BRETAGNE

    1. Objectif

    Le projet a pour objectif de suivre et de mettre en mémoire, par des séries chronologiques de photographies, l’évolution de nos paysages dans une définition large du terme (cf plaquette jointe).

    Ce projet s’inscrit en partenariat avec l’Université Rennes 2, dans le cadre d’une démarche régionale mise en œuvre par le Conseil Régional de Bretagne. Il est dirigé par Madame Laurence LE DÛ, Maître de conférences, Enseignante-Chercheure en géographie à Rennes 2.

    2. Déroulement

    - jusque janvier 2018 : inscription des participants

    - février 2018 : avec le comité de pilotage, réunion de cadrage des choix des thèmes locaux, des fréquences des séries photographiques, avec un stagiaire en master de géographie de l’Université de Rennes 2, formation/information technique des participants,

    - à partir de mars 2018 : mise en œuvre du projet, avec accompagnement par notre stagiaire en Master 2 de géographie de l'Université de Rennes 2,

    - mai 2018 : première restitution à l’Assemblée Générale du 18 mai.

    3. Organisation

    Le projet sera piloté par un comité, présidé par Mme Claude LE PORT (Présidente de l’UTL de Quiberon), comprenant des membres du bureau et des membres des UTL locales, avec la participation de l’Université de Rennes 2.

    4. Suites données

    Les séries photographiques seront présentées chaque année au cours de l’Assemblée Générale annuelle.

    Une exposition, voire une publication, pour un plus large public pourra être envisagée dès lors que le fonds aura été suffisamment enrichi.

    5. Règles internes

    a. Les auteurs sont identifiés dans la plateforme photographique. Ils acceptent la libre utilisation non commerciale de leurs clichés, en abandonnant leurs droits d’auteur.

    b. Les frais éventuels occasionnés par le projet sont pris en charge, ou remboursés, par l’UTL de Bretagne sur production des justificatifs.

     

    Adresse pour la Correspondance : UTL de Bretagne

    courriel : contact@utlta-bretagne.bzh

    site : http://utlta-bretagne.bzh


    Téléchargez la plaquette Popp-Breizh en cliquant ici
    Téléchargez la fiche d'inscription des participants en cliquant ici

  • Nos sites amis

    Liens divers

  • Mentions Légales

    Le Site internet est la propriété de :

    UNIVERSITÉ DU TEMPS LIBRE de SAINT-BRIEUC

    Adresse postale : 1 place Duguesclin -22000 Saint-Brieuc-

    Téléphone : 02 96 62 05 92

    Adresse électronique : utl-stbrieuc@wanadoo.fr

    Site: http://www.utl-stbrieuc.strikingly.com/

    Hébergeur : Strikingly - http://www.strikingly.com/

    Raison sociale : Association loi 1901

    N° Siret : 334 299 377 00039


    Responsable de la publication : Annick LE CHANU-Présidente de l'UTL de Saint-Brieuc- utl-stbrieuc@wanadoo.fr

    Webmaster : Elisabeth LECLERC -Secrétaire adjointe- elisabethleclerc@hotmail.com

     

    1- Propriété intellectuelle et conditions générales d'utilisation

    L'UTL de Saint-Brieuc détient les droits d'usage sur tous les éléments accessibles sur le site et notamment les textes, images, logo etc...

    Toute reproduction, modification ou publication, même partielle de ce site est interdite. De même, est formellement interdite toute collecte ou utilisation à des fins commerciales d'informations disponibles sur le site.

    L'UTL de Saint-Brieuc ne pourra être tenu responsable des dommages matériels, directs ou indirects, causés au matériel des internautes consultant son site.

    Ce site est librement accessible à tout moment (sauf, exceptionnellement, interruption momentanée pour maintenance technique).

     

    2- Services fournis

     

    L'UTL de Saint-Brieuc s'efforce de fournir sur ce site des informations aussi précises que possible sur son fonctionnement et les diverses activités qu'elle propose à ses adhérents. Elle veille attentivement et quotidiennement à leur actualisation. Les utilisateurs du site http://www.utl-stbrieuc.strikingly.com/ sont donc invités à le consulter régulièrement.

    Toutefois, l'UTL de Saint-Brieuc ne pourra pas être tenue responsable des omissions, inexactitudes et carences dans leur mise à jour.

     

    3- Gestion et Protection des données personnelles :

    Conformément aux dispositions légales (règlement Général sur la Protection des données Personnelles et loi n° 78.17 du 06/01/1978, consolidée le 11/12/2018, relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés), l'UTL de Saint-Brieuc s'engage au respect des données personnelles fournies par ses adhérents.

     

    Lors de leur inscription, les adhérents ont été informés sur la finalité et le caractère obligatoire des données personnelles demandées, l'utilisation qui en sera faite, leur durée de conservation.

    En aucun cas, ces informations personnelles ne sont données, échangées ou vendues à des tiers.

    Les adhérents disposent à ce titre, de droits : accès, rectification, opposition, effacement de leurs données fournies.

    Ces droits s'exercent auprès de l'UTL de Saint-Brieuc par courriel utl-stbrieuc@wanadoo.

    ou par courrier adressé à :

    Madame la Présidente

    UTL de Saint-Brieuc

    1 place Du Guesclin

    22000 Saint-Brieuc

     

    4- Liens hypertextes

     

    Les liens proposés vers d'autres sites internet sont communiqués à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de l'UTL de Saint-Brieuc, tant en ce qui concerne leurs contenus que leurs conditions d'accès.